Dernières recettes

Nourriture et boissons aux Jeux olympiques de Londres

Nourriture et boissons aux Jeux olympiques de Londres

Les Jeux Olympiques de Londres du Daily Meal A à Zed

iStockphoto / Thinkstock

Londres

Que vous cherchiez à préparer un repas pour la médaille d'or ou à organiser une fête aux proportions olympiques, The Daily Meal's Guide gastronomique des Jeux olympiques de Londres a tout ce dont vous avez besoin pour entrer dans l'esprit des Jeux Olympiques de Londres 2012.

Le guide des aliments et boissons des Jeux olympiques de Londres regorge de cocktails inspirés des Jeux olympiques, de recettes pour créer des friandises britanniques et de conseils pour organiser une fête parfaite pour le fan ultime des Jeux olympiques.

Pour ceux qui voyagent à Londres, lisez et regardez des vidéos sur les meilleurs endroits pour manger, des restaurants étoilés Michelin aux cafés à seulement 100 mètres du stade olympique en passant par les options casher des jeux. Le London Olympics Food & Drink est le guide incontournable pour les voyageurs en fauteuil et les fans de jet-set pendant les Jeux Olympiques du 27 juillet au 12 août.

Ceux qui sont inspirés à voyager comme un olympien sans l'entraînement et le décalage horaire peuvent apprendre à manger comme un olympien sur la route. La championne olympique de volley-ball Misty May-Treanor, la star olympique du football Abby Wambach et l'athlète olympique de haies Isa Phillips partagent leurs secrets de voyage. De plus, obtenez toutes les dernières nouvelles sur la nourriture et les boissons des Jeux olympiques de Londres mises à jour quotidiennement sur le guide des aliments et boissons des Jeux olympiques de Londres de The Daily Meal.

Découvrez les plats du jour Tableau Pinterest sur la gastronomie et les boissons des Jeux olympiques de Londres et réépinglez vos photos préférées de Londres sur Pinterest. Pendant que vous y êtes, dites-nous où vous aimez manger à Londres et comment vous célébrez les Jeux Olympiques de Londres 2012.

Lauren Mack est la rédactrice de voyages au Daily Meal. Suivez-la sur Twitter @lmack.


Cuisine de niveau olympique dans l'est de Londres

Optez pour l'or culinaire dans des quartiers qui seront bientôt submergés de visiteurs aux Jeux.

Autrefois, l'East End de Londres n'était pas connu pour son excellence culinaire, spécialisé dans les aliments typiques de la classe ouvrière tels que les anguilles en gelée, les coques et les tartes et purées. Aujourd'hui, cependant, ce quartier est au milieu d'une révolution alimentaire, qui abrite certaines des offres les plus innovantes et les plus délicieuses de la capitale britannique. C'est une bonne nouvelle pour les visiteurs des Jeux Olympiques et Paralympiques, car le stade principal est à proximité, ce qui permet de nombreuses occasions de goûter aux meilleurs plats modernes et traditionnels de l'Est de Londres.

Cafés autour du site olympique
À quelques pas du stade olympique principal se trouve le Counter Café, un café-restaurant décontracté situé dans le bâtiment Stour Space, qui abrite également une galerie d'art contemporain. Le café dispose de canapés en cuir souple et de grandes fenêtres, où vous pouvez vous asseoir et regarder les courbes du mur extérieur du stade olympique. L'accent est mis sur les produits biologiques, qu'ils soient mélangés dans une bouillie moelleuse dans le cadre du brunch toute la journée ou cuits dans une tarte maison à croûte dorée avec des garnitures comme de l'agneau et de l'aubergine, ou du porc, des pommes et du fenouil. Pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques, le Counter Café sera une option très populaire, donc les réservations pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner seront nécessaires bien à l'avance.

Pour une bonne alternative au café à moins d'un kilomètre au nord, essayez le Hackney Pearl , un restaurant-bar primé spécialisé dans les plats britanniques modernes à rotation hebdomadaire, tels que la plie au beurre d'ail sauvage et l'agneau rôti du Suffolk ainsi que des tasses à la vapeur de café Square Mile, parmi les meilleurs grains torréfiés à Londres.

Pas seulement un autre repas du centre commercial
La perspective de dîner dans un grand centre commercial n'inspire pas souvent de grandes attentes, mais le deuxième Westfield de Londres, qui a ouvert récemment à moins d'un mile du stade olympique, a une ou deux exceptions surprenantes. La pizzeria Franco Manca dans le quartier de Brixton a souvent été surnommée «la meilleure pizza de Londres», et sa succursale de Westfield perpétue la tradition, produisant des pizzas au levain parfaites, cuites au four à briques, croustillantes mais moelleuses. Les garnitures sont traditionnelles et d'origine locale dans la mesure du possible - comme la mozzarella de bufflonne crémeuse livrée d'une ferme du Somerset - et sont mieux arrosées d'un verre de vin italien Ottavio Rube biologique.

Une cuisine de rue mexicaine fraîche et rapide avec vue sur le stade olympique est servie au Westfield's Wahaca et sert également de délicieuses margaritas au tamarin. Vous pourrez déguster des pâtes fraîches faites à la main au Pasta Remoli.

Gastronomie
Les Trois Garçons à Shoreditch sont un peu plus loin - un trajet de 15 minutes en taxi - mais cela vaut bien les kilomètres supplémentaires. Avec des chaînes de cristaux se balançant, des animaux en peluche portant des diadèmes (y compris une tête de girafe émergeant horizontalement d'un mur), de riches antiquités dans tous les coins et des sacs à main vintage suspendus au plafond, ce pub victorien reconverti est aussi remarquable pour son décor somptueux que pour c'est de la nourriture. L'exceptionnelle cuisine française moderne, comprenant des plats tels que le saumon fumé au thé avec sésame et fenouil mariné, suivi d'une délicieuse pannacotta à la citronnelle avec glace à l'estragon, constitue un repas spécial loin des foules olympiques.

Pour une cuisine moderne plus aventureuse influencée par un maître de la gastronomie moléculaire, essayez Viajante, l'un des restaurants les plus expérimentaux de Londres - un court trajet en métro de la station du stade olympique la plus proche de Stratford à Bethnal Green - proposant des combinaisons inhabituelles telles que le cœur de canard avec des rubans de pomme, queue de cochon avec pain de maïs sucré, et sorbet au lait avec cornichon et concombre frais.

Tarif traditionnel de l'Est de Londres
À moins d'un kilomètre à l'ouest du stade olympique, le G Kelly's Noted Eel and Pie Shop est un ensemble simple et élégant composé de murs carrelés de blanc et d'un personnel en uniforme, où des plats traditionnels de l'East End sont servis depuis 1939. Des tartes au bœuf haché fraîchement cuites viennent avec des fouets de purée de pommes de terre, le tout arrosé d'une sauce au persil recette secrète. Les âmes courageuses peuvent essayer les anguilles, soit servies très chaudes avec de la purée, soit froides, dans des paraisons d'aspic clair

gelée et assaisonné de vinaigre et de poivre. Sue Venning est la dernière d'une longue lignée familiale à diriger le magasin et est bien habituée à convaincre les non-initiés de goûter une bouchée. « Je leur demande : « Mangez-vous des sushis ? » », a déclaré Sue avec un rire éclatant. "Et quand ils admettent qu'ils le font, je dis:" Eh bien, vous pouvez manger des anguilles froides - quelle est la différence? ""

Pour un autre favori britannique, dirigez-vous vers Poppies of Spitalfields, où Pop lui-même fait frire des portions dorées de fish and chips depuis plus de 50 ans dans son restaurant vintage de style diner.

Visites gastronomiques de l'Est
Pour découvrir les trésors cachés de l'est de Londres, il est toujours préférable de demander à un local. Selon Charli Matthews de Walk Eat Talk Eat, la scène culinaire de l'Est de Londres est dynamique et en constante évolution. "Il n'y a nulle part ailleurs comme ça", a-t-elle déclaré. "Il existe tellement de types de nourriture différents, reflétant tous les différents groupes d'immigrants qui sont venus dans la région au fil des ans, des huguenots et des tisserands néerlandais aux juifs, irlandais et bangladais." Depuis le creuset de Brick Lane dans l'intérieur de l'est - un trajet en métro à trois arrêts ou à 10 minutes en taxi de la gare de Stratford, plaque tournante des transports olympiques - les visites se dirigent vers des zones gastronomiques moins connues telles que Whitechapel, couvrant tout, des thés du Cachemire et des tartes suédoises aux currys bangladais brûlants et aux plats britanniques traditionnels chéris dans cette partie de la ville.


Cuisine de niveau olympique dans l'est de Londres

Optez pour l'or culinaire dans des quartiers qui seront bientôt submergés de visiteurs aux Jeux.

Autrefois, l'East End de Londres n'était pas connu pour son excellence culinaire, spécialisé dans les aliments typiques de la classe ouvrière tels que les anguilles en gelée, les coques et les tartes et purées. Aujourd'hui, cependant, ce quartier est au milieu d'une révolution alimentaire, qui abrite certaines des offres les plus innovantes et les plus délicieuses de la capitale britannique. C'est une bonne nouvelle pour les visiteurs des Jeux Olympiques et Paralympiques, car le stade principal est à proximité, ce qui permet de nombreuses occasions de goûter aux meilleurs plats modernes et traditionnels de l'Est de Londres.

Cafés autour du site olympique
À un jet de javelot du stade olympique principal se trouve le Counter Café, un café-restaurant décontracté situé dans le bâtiment Stour Space, qui abrite également une galerie d'art contemporain. Le café dispose de canapés en cuir souple et de grandes fenêtres, où vous pouvez vous asseoir et regarder les courbes du mur extérieur du stade olympique. L'accent est mis sur les produits biologiques, qu'ils soient mélangés dans une bouillie moelleuse dans le cadre du brunch toute la journée ou cuits dans une tarte maison à croûte dorée avec des garnitures comme de l'agneau et de l'aubergine, ou du porc, des pommes et du fenouil. Pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques, le Counter Café sera une option très populaire, donc les réservations pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner seront nécessaires bien à l'avance.

Pour une bonne alternative au café à moins d'un kilomètre au nord, essayez le Hackney Pearl , un restaurant-bar primé spécialisé dans les plats britanniques modernes à rotation hebdomadaire, tels que la plie au beurre d'ail sauvage et l'agneau rôti du Suffolk ainsi que des tasses à la vapeur de café Square Mile, parmi les meilleurs grains torréfiés à Londres.

Pas seulement un autre repas du centre commercial
La perspective de dîner dans un grand centre commercial n'inspire pas souvent de grandes attentes, mais le deuxième Westfield de Londres, qui a ouvert récemment à moins d'un mile du stade olympique, a une ou deux exceptions surprenantes. La pizzeria Franco Manca dans le quartier de Brixton a souvent été surnommée «la meilleure pizza de Londres», et sa succursale de Westfield perpétue la tradition, produisant des pizzas au levain parfaites, cuites au four à briques, croustillantes mais moelleuses. Les garnitures sont traditionnelles et d'origine locale dans la mesure du possible - comme la mozzarella de bufflonne crémeuse livrée d'une ferme du Somerset - et sont mieux arrosées d'un verre de vin italien Ottavio Rube biologique.

Une cuisine de rue mexicaine fraîche et rapide avec vue sur le stade olympique est servie au Westfield's Wahaca et sert également de délicieuses margaritas au tamarin. Vous pourrez déguster des pâtes fraîches faites à la main au Pasta Remoli.

Gastronomie
Les Trois Garçons à Shoreditch sont un peu plus loin - un trajet de 15 minutes en taxi - mais cela vaut bien les kilomètres supplémentaires. Avec des chaînes de cristaux se balançant, des animaux en peluche portant des diadèmes (y compris une tête de girafe émergeant horizontalement d'un mur), de riches antiquités dans tous les coins et des sacs à main vintage suspendus au plafond, ce pub victorien reconverti est aussi remarquable pour son décor somptueux que pour c'est de la nourriture. L'exceptionnelle cuisine française moderne, comprenant des plats tels que le saumon fumé au thé avec sésame et fenouil mariné, suivi d'une délicieuse pannacotta à la citronnelle avec glace à l'estragon, constitue un repas spécial loin des foules olympiques.

Pour une cuisine moderne plus aventureuse influencée par un maître de la gastronomie moléculaire, essayez Viajante, l'un des restaurants les plus expérimentaux de Londres - un court trajet en métro de la station du stade olympique la plus proche de Stratford à Bethnal Green - proposant des combinaisons inhabituelles telles que le cœur de canard avec des rubans de pomme, queue de cochon avec pain de maïs sucré et sorbet au lait avec cornichon et concombre frais.

Tarif traditionnel de l'Est de Londres
À moins d'un kilomètre à l'ouest du stade olympique, le G Kelly's Noted Eel and Pie Shop est un ensemble simple et élégant composé de murs carrelés de blanc et d'un personnel en uniforme, où des plats traditionnels de l'East End sont servis depuis 1939. Des tartes au bœuf haché fraîchement cuites viennent avec des fouets de purée de pommes de terre, le tout arrosé d'une sauce au persil recette secrète. Les âmes courageuses peuvent essayer les anguilles, soit servies très chaudes avec de la purée, soit froides, dans des paraisons d'aspic clair

gelée et assaisonné de vinaigre et de poivre. Sue Venning est la dernière d'une longue lignée familiale à diriger le magasin et est bien habituée à convaincre les non-initiés de goûter une bouchée. « Je leur demande : « Mangez-vous des sushis ? » », a déclaré Sue avec un rire éclatant. "Et quand ils admettent qu'ils le font, je dis:" Eh bien, vous pouvez manger des anguilles froides - quelle est la différence? ""

Pour un autre favori britannique, dirigez-vous vers Poppies of Spitalfields, où Pop lui-même fait frire des portions dorées de fish and chips depuis plus de 50 ans dans son restaurant vintage de style diner.

Visites gastronomiques de l'Est
Pour découvrir les trésors cachés de l'est de Londres, il est toujours préférable de demander à un local. Selon Charli Matthews de Walk Eat Talk Eat, la scène culinaire de l'Est de Londres est dynamique et en constante évolution. "Il n'y a nulle part ailleurs comme ça", a-t-elle déclaré. "Il existe tellement de types de nourriture différents, reflétant tous les différents groupes d'immigrants qui sont venus dans la région au fil des ans, des huguenots et des tisserands néerlandais aux juifs, irlandais et bangladais." Depuis le creuset de Brick Lane dans l'intérieur de l'Est - un trajet en métro à trois arrêts ou à 10 minutes en taxi de la gare de Stratford, plaque tournante des transports olympiques - les visites se dirigent vers des zones gastronomiques moins connues telles que Whitechapel, couvrant tout, des thés du Cachemire et des tartes suédoises aux currys bangladais brûlants et aux plats britanniques traditionnels chéris dans cette partie de la ville.


Cuisine de niveau olympique dans l'est de Londres

Optez pour l'or culinaire dans des quartiers qui seront bientôt submergés de visiteurs aux Jeux.

Autrefois, l'East End de Londres n'était pas connu pour son excellence culinaire, spécialisé dans les aliments typiques de la classe ouvrière tels que les anguilles en gelée, les coques et les tartes et purées. Aujourd'hui, cependant, ce quartier est au milieu d'une révolution alimentaire, qui abrite certaines des offres les plus innovantes et les plus délicieuses de la capitale britannique. C'est une bonne nouvelle pour les visiteurs des Jeux Olympiques et Paralympiques, car le stade principal est à proximité, ce qui permet de nombreuses occasions de goûter aux meilleurs plats modernes et traditionnels de l'Est de Londres.

Cafés autour du site olympique
À quelques pas du stade olympique principal se trouve le Counter Café, un café-restaurant décontracté situé dans le bâtiment Stour Space, qui abrite également une galerie d'art contemporain. Le café dispose de canapés en cuir souple et de grandes fenêtres, où vous pouvez vous asseoir et regarder les courbes du mur extérieur du stade olympique. L'accent est mis sur les produits biologiques, qu'ils soient mélangés dans une bouillie moelleuse dans le cadre du brunch toute la journée ou cuits dans une tarte maison à croûte dorée avec des garnitures comme de l'agneau et de l'aubergine, ou du porc, des pommes et du fenouil. Pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques, le Counter Café sera une option très populaire, donc les réservations pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner seront nécessaires bien à l'avance.

Pour une bonne alternative au café à moins d'un kilomètre au nord, essayez le Hackney Pearl , un restaurant-bar primé spécialisé dans les plats britanniques modernes à rotation hebdomadaire, tels que la plie au beurre d'ail sauvage et l'agneau rôti du Suffolk ainsi que des tasses à la vapeur de café Square Mile, parmi les meilleurs grains torréfiés à Londres.

Pas seulement un autre repas du centre commercial
La perspective de dîner dans un grand centre commercial n'inspire souvent pas de grandes attentes, mais le deuxième Westfield de Londres, qui a ouvert récemment à moins d'un mile du stade olympique, a une ou deux exceptions surprenantes. La pizzeria Franco Manca dans le quartier de Brixton a souvent été surnommée «la meilleure pizza de Londres», et sa succursale de Westfield perpétue la tradition, produisant des pizzas au levain parfaites, cuites au four à briques, croustillantes mais moelleuses. Les garnitures sont traditionnelles et d'origine locale dans la mesure du possible - comme la mozzarella de bufflonne crémeuse livrée d'une ferme du Somerset - et sont mieux arrosées d'un verre de vin italien Ottavio Rube biologique.

Une cuisine de rue mexicaine fraîche et rapide avec vue sur le stade olympique est servie au Westfield's Wahaca et sert également de délicieuses margaritas au tamarin. Vous pourrez déguster des pâtes fraîches faites à la main au Pasta Remoli.

Gastronomie
Les Trois Garçons à Shoreditch sont un peu plus loin - un trajet de 15 minutes en taxi - mais cela vaut bien les kilomètres supplémentaires. Avec des chaînes de cristaux se balançant, des animaux en peluche portant des diadèmes (y compris une tête de girafe émergeant horizontalement d'un mur), de riches antiquités dans tous les coins et des sacs à main vintage suspendus au plafond, ce pub victorien reconverti est aussi remarquable pour son décor somptueux que pour c'est de la nourriture. L'exceptionnelle cuisine française moderne, comprenant des plats tels que le saumon fumé au thé avec sésame et fenouil mariné, suivi d'une délicieuse pannacotta à la citronnelle avec glace à l'estragon, constitue un repas spécial loin des foules olympiques.

Pour une cuisine moderne plus aventureuse influencée par un maître de la gastronomie moléculaire, essayez Viajante, l'un des restaurants les plus expérimentaux de Londres - un court trajet en métro de la station du stade olympique la plus proche de Stratford à Bethnal Green - proposant des combinaisons inhabituelles telles que le cœur de canard avec des rubans de pomme, queue de cochon avec pain de maïs sucré et sorbet au lait avec cornichon et concombre frais.

Tarif traditionnel de l'Est de Londres
À moins d'un kilomètre à l'ouest du stade olympique, le G Kelly's Noted Eel and Pie Shop est un ensemble simple et élégant composé de murs carrelés de blanc et d'un personnel en uniforme, où des plats traditionnels de l'East End sont servis depuis 1939. Des tartes au bœuf haché fraîchement cuites viennent avec des fouets de purée de pommes de terre, le tout arrosé d'une sauce au persil recette secrète. Les âmes courageuses peuvent essayer les anguilles, soit servies très chaudes avec de la purée, soit froides, dans des paraisons d'aspic clair

gelée et assaisonné de vinaigre et de poivre. Sue Venning est la dernière d'une longue lignée familiale à diriger le magasin et est bien habituée à convaincre les non-initiés de goûter une bouchée. « Je leur demande : « Mangez-vous des sushis ? » », a déclaré Sue avec un rire éclatant. "Et quand ils admettent qu'ils le font, je dis:" Eh bien, vous pouvez manger des anguilles froides - quelle est la différence? ""

Pour un autre favori britannique, dirigez-vous vers Poppies of Spitalfields, où Pop lui-même fait frire des portions dorées de fish and chips depuis plus de 50 ans dans son restaurant vintage de style diner.

Visites gastronomiques de l'Est
Pour découvrir les trésors cachés de l'est de Londres, il est toujours préférable de demander à un local. Selon Charli Matthews de Walk Eat Talk Eat, la scène culinaire de l'Est de Londres est dynamique et en constante évolution. "Il n'y a nulle part ailleurs comme ça", a-t-elle déclaré. "Il existe tellement de types de nourriture différents, reflétant tous les différents groupes d'immigrants qui sont venus dans la région au fil des ans, des huguenots et des tisserands néerlandais aux juifs, irlandais et bangladais." Depuis le creuset de Brick Lane dans l'intérieur de l'est - un trajet en métro à trois arrêts ou à 10 minutes en taxi de la gare de Stratford, plaque tournante des transports olympiques - les visites se dirigent vers des zones gastronomiques moins connues telles que Whitechapel, couvrant tout, des thés du Cachemire et des tartes suédoises aux currys bangladais brûlants et aux plats britanniques traditionnels chéris dans cette partie de la ville.


Cuisine de niveau olympique dans l'est de Londres

Optez pour l'or culinaire dans des quartiers qui seront bientôt submergés de visiteurs aux Jeux.

Autrefois, l'East End de Londres n'était pas connu pour son excellence culinaire, spécialisé dans les aliments typiques de la classe ouvrière tels que les anguilles en gelée, les coques et les tartes et purées. Aujourd'hui, cependant, ce quartier est au milieu d'une révolution alimentaire, qui abrite certaines des offres les plus innovantes et les plus délicieuses de la capitale britannique. C'est une bonne nouvelle pour les visiteurs des Jeux Olympiques et Paralympiques, car le stade principal est à proximité, ce qui permet de nombreuses occasions de goûter aux meilleurs plats modernes et traditionnels de l'Est de Londres.

Cafés autour du site olympique
À quelques pas du stade olympique principal se trouve le Counter Café, un café-restaurant décontracté situé dans le bâtiment Stour Space, qui abrite également une galerie d'art contemporain. Le café dispose de canapés en cuir souple et de grandes fenêtres, où vous pouvez vous asseoir et regarder les courbes du mur extérieur du stade olympique. L'accent est mis sur les produits biologiques, qu'ils soient mélangés dans une bouillie moelleuse dans le cadre du brunch toute la journée ou cuits dans une tarte maison à croûte dorée avec des garnitures comme de l'agneau et de l'aubergine, ou du porc, des pommes et du fenouil. Pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques, le Counter Café sera une option très populaire, donc les réservations pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner seront nécessaires bien à l'avance.

Pour une bonne alternative au café à moins d'un kilomètre au nord, essayez le Hackney Pearl , un restaurant-bar primé spécialisé dans les plats britanniques modernes à rotation hebdomadaire, tels que la plie au beurre d'ail sauvage et l'agneau rôti du Suffolk ainsi que des tasses à la vapeur de café Square Mile, parmi les meilleurs grains torréfiés à Londres.

Pas seulement un autre repas du centre commercial
La perspective de dîner dans un grand centre commercial n'inspire pas souvent de grandes attentes, mais le deuxième Westfield de Londres, qui a ouvert récemment à moins d'un mile du stade olympique, a une ou deux exceptions surprenantes. La pizzeria Franco Manca dans le quartier de Brixton a souvent été surnommée «la meilleure pizza de Londres», et sa succursale de Westfield perpétue la tradition, produisant des pizzas au levain parfaites, cuites au four à briques, croustillantes mais moelleuses. Les garnitures sont traditionnelles et d'origine locale dans la mesure du possible - comme la mozzarella de bufflonne crémeuse livrée d'une ferme du Somerset - et sont mieux arrosées d'un verre de vin italien Ottavio Rube biologique.

Une cuisine de rue mexicaine fraîche et rapide avec vue sur le stade olympique est servie au Westfield's Wahaca et sert également de délicieuses margaritas au tamarin. Vous pourrez déguster des pâtes fraîches faites à la main au Pasta Remoli.

Gastronomie
Les Trois Garçons à Shoreditch sont un peu plus loin - un trajet de 15 minutes en taxi - mais cela vaut bien les kilomètres supplémentaires. Avec des chaînes de cristaux se balançant, des animaux en peluche portant des diadèmes (y compris une tête de girafe émergeant horizontalement d'un mur), de riches antiquités dans tous les coins et des sacs à main vintage suspendus au plafond, ce pub victorien reconverti est aussi remarquable pour son décor somptueux que pour c'est de la nourriture. L'exceptionnelle cuisine française moderne, comprenant des plats tels que le saumon fumé au thé avec sésame et fenouil mariné, suivi d'une délicieuse pannacotta à la citronnelle avec glace à l'estragon, constitue un repas spécial loin des foules olympiques.

Pour une cuisine moderne plus aventureuse influencée par un maître de la gastronomie moléculaire, essayez Viajante, l'un des restaurants les plus expérimentaux de Londres - un court trajet en métro de la station du stade olympique la plus proche de Stratford à Bethnal Green - proposant des combinaisons inhabituelles telles que le cœur de canard avec des rubans de pomme, queue de cochon avec pain de maïs sucré et sorbet au lait avec cornichon et concombre frais.

Tarif traditionnel de l'Est de Londres
À moins d'un kilomètre à l'ouest du stade olympique, le G Kelly's Noted Eel and Pie Shop est un ensemble simple et élégant composé de murs carrelés de blanc et d'un personnel en uniforme, où des plats traditionnels de l'East End sont servis depuis 1939. Des tartes au bœuf haché fraîchement cuites viennent avec des fouets de purée de pommes de terre, le tout arrosé d'une sauce au persil recette secrète. Les âmes courageuses peuvent essayer les anguilles, soit servies très chaudes avec de la purée, soit froides, dans des paraisons d'aspic clair

gelée et assaisonné de vinaigre et de poivre. Sue Venning est la dernière d'une longue lignée familiale à diriger le magasin et est bien habituée à convaincre les non-initiés de goûter une bouchée. « Je leur demande : « Mangez-vous des sushis ? » », a déclaré Sue avec un rire éclatant. "Et quand ils admettent qu'ils le font, je dis:" Eh bien, vous pouvez manger des anguilles froides - quelle est la différence? ""

Pour un autre favori britannique, dirigez-vous vers Poppies of Spitalfields, où Pop lui-même fait frire des portions dorées de fish and chips depuis plus de 50 ans dans son restaurant vintage de style diner.

Visites gastronomiques de l'Est
Pour découvrir les trésors cachés de l'Est de Londres, il est toujours préférable de demander à un local. Selon Charli Matthews des visites culinaires à pied Walk Eat Talk Eat, la scène culinaire de l'Est de Londres est dynamique et en constante évolution. "Il n'y a nulle part ailleurs comme ça", a-t-elle déclaré. "Il existe tellement de types de nourriture différents, reflétant tous les différents groupes d'immigrants qui sont venus dans la région au fil des ans, des huguenots et des tisserands néerlandais aux juifs, irlandais et bangladais." Depuis le creuset de Brick Lane dans l'intérieur de l'Est - un trajet en métro à trois arrêts ou à 10 minutes en taxi de la gare de Stratford, plaque tournante des transports olympiques - les visites se dirigent vers des zones gastronomiques moins connues telles que Whitechapel, couvrant tout, des thés du Cachemire et des tartes suédoises aux currys bangladais brûlants et aux plats britanniques traditionnels chéris dans cette partie de la ville.


Cuisine de niveau olympique dans l'est de Londres

Optez pour l'or culinaire dans des quartiers qui seront bientôt submergés de visiteurs aux Jeux.

Autrefois, l'East End de Londres n'était pas connu pour son excellence culinaire, spécialisé dans les aliments typiques de la classe ouvrière tels que les anguilles en gelée, les coques et les tartes et purées. Aujourd'hui, cependant, ce quartier est en pleine révolution alimentaire, abritant certaines des offres les plus innovantes et les plus délicieuses de la capitale britannique. C'est une bonne nouvelle pour les visiteurs des Jeux Olympiques et Paralympiques, car le stade principal est à proximité, ce qui permet de nombreuses occasions de goûter aux meilleurs plats modernes et traditionnels de l'Est de Londres.

Cafés autour du site olympique
À quelques pas du stade olympique principal se trouve le Counter Café, un café-restaurant décontracté situé dans le bâtiment Stour Space, qui abrite également une galerie d'art contemporain. Le café dispose de canapés en cuir souple et de grandes fenêtres, où vous pouvez vous asseoir et regarder les courbes du mur extérieur du stade olympique. L'accent est mis sur les produits biologiques, qu'ils soient mélangés dans une bouillie moelleuse dans le cadre du brunch toute la journée ou cuits dans une tarte maison à croûte dorée avec des garnitures comme de l'agneau et de l'aubergine, ou du porc, des pommes et du fenouil. Pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques, le Counter Café sera une option très populaire, donc les réservations pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner seront nécessaires bien à l'avance.

Pour une bonne alternative au café à moins d'un kilomètre au nord, essayez le Hackney Pearl , un restaurant-bar primé spécialisé dans les plats britanniques modernes à rotation hebdomadaire, tels que la plie au beurre d'ail sauvage et l'agneau rôti du Suffolk ainsi que des tasses à la vapeur de café Square Mile, parmi les meilleurs grains torréfiés à Londres.

Pas seulement un autre repas du centre commercial
La perspective de dîner dans un grand centre commercial n'inspire pas souvent de grandes attentes, mais le deuxième Westfield de Londres, qui a ouvert récemment à moins d'un mile du stade olympique, a une ou deux exceptions surprenantes. La pizzeria Franco Manca dans le quartier de Brixton a souvent été surnommée «la meilleure pizza de Londres», et sa succursale de Westfield perpétue la tradition, produisant des pizzas au levain parfaites, cuites au four à briques, croustillantes mais moelleuses. Les garnitures sont traditionnelles et d'origine locale dans la mesure du possible - comme la mozzarella de bufflonne crémeuse livrée d'une ferme du Somerset - et sont mieux arrosées d'un verre de vin italien Ottavio Rube biologique.

Une cuisine de rue mexicaine fraîche et rapide avec vue sur le stade olympique est servie au Westfield's Wahaca et sert également de délicieuses margaritas au tamarin. Vous pourrez déguster des pâtes fraîches faites à la main au Pasta Remoli.

Gastronomie
Les Trois Garçons à Shoreditch sont un peu plus loin - un trajet de 15 minutes en taxi - mais cela vaut bien les kilomètres supplémentaires. Avec des chaînes de cristaux se balançant, des animaux en peluche portant des diadèmes (y compris une tête de girafe émergeant horizontalement d'un mur), de riches antiquités dans tous les coins et des sacs à main vintage suspendus au plafond, ce pub victorien reconverti est aussi remarquable pour son décor somptueux que pour c'est de la nourriture. L'exceptionnelle cuisine française moderne, comprenant des plats tels que le saumon fumé au thé avec sésame et fenouil mariné, suivi d'une délicieuse pannacotta à la citronnelle avec glace à l'estragon, en fait un repas spécial loin des foules olympiques.

Pour une cuisine moderne plus aventureuse influencée par un maître de la gastronomie moléculaire, essayez Viajante, l'un des restaurants les plus expérimentaux de Londres - un court trajet en métro de la station du stade olympique la plus proche de Stratford à Bethnal Green - proposant des combinaisons inhabituelles telles que le cœur de canard avec des rubans de pomme, queue de cochon avec pain de maïs sucré et sorbet au lait avec cornichon et concombre frais.

Tarif traditionnel de l'Est de Londres
À moins d'un kilomètre à l'ouest du stade olympique, le G Kelly's Noted Eel and Pie Shop est un ensemble simple et élégant composé de murs carrelés de blanc et d'un personnel en uniforme, où des plats traditionnels de l'East End sont servis depuis 1939. Des tartes au bœuf haché fraîchement cuites viennent avec des fouets de purée de pommes de terre, le tout arrosé d'une sauce au persil recette secrète. Les âmes courageuses peuvent essayer les anguilles, soit servies très chaudes avec de la purée, soit froides, dans des paraisons d'aspic clair

gelée et assaisonné de vinaigre et de poivre. Sue Venning est la dernière d'une longue lignée familiale à diriger le magasin et est bien habituée à convaincre les non-initiés de goûter une bouchée. « Je leur demande : « Mangez-vous des sushis ? » », a déclaré Sue avec un rire éclatant. "Et quand ils admettent qu'ils le font, je dis:" Eh bien, vous pouvez manger des anguilles froides - quelle est la différence? ""

Pour un autre favori britannique, dirigez-vous vers Poppies of Spitalfields, où Pop lui-même fait frire des portions dorées de fish and chips depuis plus de 50 ans dans son restaurant vintage de style diner.

Visites gastronomiques de l'Est
Pour découvrir les trésors cachés de l'Est de Londres, il est toujours préférable de demander à un local. Selon Charli Matthews des visites culinaires à pied Walk Eat Talk Eat, la scène culinaire de l'Est de Londres est dynamique et en constante évolution. "Il n'y a nulle part ailleurs comme ça", a-t-elle déclaré. "Il existe tellement de types de nourriture différents, reflétant tous les différents groupes d'immigrants qui sont venus dans la région au fil des ans, des huguenots et des tisserands néerlandais aux juifs, irlandais et bangladais." Depuis le creuset de Brick Lane dans l'intérieur de l'est - un trajet en métro à trois arrêts ou à 10 minutes en taxi de la gare de Stratford, plaque tournante des transports olympiques - les visites se dirigent vers des zones gastronomiques moins connues telles que Whitechapel, couvrant tout, des thés du Cachemire et des tartes suédoises aux currys bangladais brûlants et aux plats britanniques traditionnels chéris dans cette partie de la ville.


Cuisine de niveau olympique dans l'est de Londres

Optez pour l'or culinaire dans des quartiers qui seront bientôt submergés de visiteurs aux Jeux.

Autrefois, l'East End de Londres n'était pas connu pour son excellence culinaire, spécialisé dans les aliments typiques de la classe ouvrière tels que les anguilles en gelée, les coques et les tartes et purées. Aujourd'hui, cependant, ce quartier est en pleine révolution alimentaire, abritant certaines des offres les plus innovantes et les plus délicieuses de la capitale britannique. C'est une bonne nouvelle pour les visiteurs des Jeux Olympiques et Paralympiques, car le stade principal est à proximité, ce qui permet de nombreuses occasions de goûter aux meilleurs plats modernes et traditionnels de l'Est de Londres.

Cafés autour du site olympique
À un jet de javelot du stade olympique principal se trouve le Counter Café, un café-restaurant décontracté situé dans le bâtiment Stour Space, qui abrite également une galerie d'art contemporain. The cafe has soft leather couches and large windows, where you can sit and look out at the curves of the outer Olympic Stadium wall. The emphasis is on organic produce, whether it is whisked into a fluffy scramble as part of the all-day brunch or baked into a golden-crusted homemade pie with fillings like lamb and aubergine, or pork, apple and fennel. During the Olympic and Paralympic Games, the Counter Café will be a very popular option, so reservations for breakfast, lunch and dinner will be necessary well ahead of time.

For a good café alternative less than a mile to the north, try the Hackney Pearl , an award-winning restaurant and bar that specialises in weekly-rotating modern British dishes such as plaice with wild garlic butter and roasted Suffolk lamb as well as steaming cups of Square Mile coffee, some of the best beans roasted in London.

Not just another mall meal
The prospect of dining in a large shopping mall does not often inspire great expectations, but London’s second Westfield, which opened recently less than a mile from the Olympic Stadium, has one or two surprising exceptions. The Franco Manca pizza restaurant in the Brixton neighbourhood has often been dubbed “the best pizza in London”, and its Westfield branch continues the tradition, producing perfect, brick-oven, crisp-yet-chewy sourdough pizzas. Toppings are traditional and locally sourced where possible — such as the creamy buffalo mozzarella delivered from a farm in Somerset — and are best washed down with a glass of organic Ottavio Rube Italian wine.

Fresh, fast Mexican street food with a view of the Olympic Stadium is served at Westfield’s Wahaca and they serve delectable tamarind margaritas as well. Fresh, handmade pasta can be enjoyed at Pasta Remoli.

Fine dining
Les Trois Garcons in Shoreditch is a little farther afield — a 15-minute taxi ride — but it is well worth the extra miles. With swaying strings of crystals, stuffed animals wearing tiaras (including a giraffe’s head emerging horizontally from a wall), rich antiques in every corner and vintage handbags hanging from the ceiling, this converted Victorian pub is as notable for its lavish décor as it is for its food. The exceptional modern French cuisine, including dishes such as tea-smoked salmon with sesame and pickled fennel, followed by heavenly lemongrass pannacotta with tarragon ice cream, makes for a special meal away from the Olympic crowds.

For more adventurous modern cuisine influenced by a master of molecular gastronomy, try Viajante, one of London’s most experimental restaurants — a short Tube trip from the nearest Olympic Stadium station of Stratford to Bethnal Green — featuring unusual combinations such as duck heart with apple ribbons, pig’s tail with sweet cornbread, and milk sorbet with pickle and fresh cucumber.

Traditional East London fare
Less than a mile west of the Olympic Stadium, G Kelly’s Noted Eel and Pie Shop is a simple, sleek outfit of white-tiled walls and smartly uniformed staff, where traditional East End dishes have been served since 1939. Freshly baked minced beef pies come with lashings of mashed potato, all drizzled with a secret-recipe parsley sauce. Braver-hearted souls can try the eels, either served piping hot with mash, or cold, set in gobs of clear aspic

jelly and dressed with vinegar and pepper. Sue Venning is the latest in a long family line to run the shop and is well accustomed to convincing the uninitiated to sample a bite. “I ask them, ‘Do you eat sushi?’” Sue said with a bright laugh. “And when they admit that they do, I say, ‘Well then you can eat cold eels – what’s the difference?’”

For another British favourite, head to Poppies of Spitalfields, where Pop himself has been frying golden portions of fish and chips for more than 50 years in his vintage, diner-style restaurant.

East End food tours
To discover East London’s hidden gems, it is always best to ask a local. According to Charli Matthews of culinary walking tours Walk Eat Talk Eat, the food scene in East London is dynamic and always changing. “There’s nowhere else quite like it,” she said. “There are so many different types of food, reflecting all of the different immigrant groups that have come to the area throughout the years, from the Huguenots and Dutch weavers to the Jewish, Irish and Bangladeshi.” From the melting pot of Brick Lane in the inner east — a three-stop Tube trip or a 10-minute taxi ride from Olympics transport hub Stratford station — the tours head to lesser-known foodie areas such as Whitechapel, covering everything from Kashmiri teas and Swedish pies to scorchingly hot Bangladeshi curries and the traditional British foods treasured in this part of the city.


Olympic-standard food in East London

Go for the culinary gold in neighbourhoods soon to be swamped with visitors to the Games.

In times past, London’s East End was not known for its culinary excellence, specialising in typical working-class foods such as jellied eels, cockles, and pie and mash. Today, however, this area is in the midst of a food revolution, home to some of the most innovative and downright delicious offerings in the British capital. This is good news for visitors to the Olympic and Paralympic Games, as the main stadium is within close proximity, allowing plenty of opportunities to sample East London’s best modern and traditional fare.

Cafés around the Olympic site
A javelin’s throw from the main Olympic Stadium is the Counter Café, a laid-back coffee den and restaurant located within the Stour Space building, which also houses a contemporary art gallery. The cafe has soft leather couches and large windows, where you can sit and look out at the curves of the outer Olympic Stadium wall. The emphasis is on organic produce, whether it is whisked into a fluffy scramble as part of the all-day brunch or baked into a golden-crusted homemade pie with fillings like lamb and aubergine, or pork, apple and fennel. During the Olympic and Paralympic Games, the Counter Café will be a very popular option, so reservations for breakfast, lunch and dinner will be necessary well ahead of time.

For a good café alternative less than a mile to the north, try the Hackney Pearl , an award-winning restaurant and bar that specialises in weekly-rotating modern British dishes such as plaice with wild garlic butter and roasted Suffolk lamb as well as steaming cups of Square Mile coffee, some of the best beans roasted in London.

Not just another mall meal
The prospect of dining in a large shopping mall does not often inspire great expectations, but London’s second Westfield, which opened recently less than a mile from the Olympic Stadium, has one or two surprising exceptions. The Franco Manca pizza restaurant in the Brixton neighbourhood has often been dubbed “the best pizza in London”, and its Westfield branch continues the tradition, producing perfect, brick-oven, crisp-yet-chewy sourdough pizzas. Toppings are traditional and locally sourced where possible — such as the creamy buffalo mozzarella delivered from a farm in Somerset — and are best washed down with a glass of organic Ottavio Rube Italian wine.

Fresh, fast Mexican street food with a view of the Olympic Stadium is served at Westfield’s Wahaca and they serve delectable tamarind margaritas as well. Fresh, handmade pasta can be enjoyed at Pasta Remoli.

Fine dining
Les Trois Garcons in Shoreditch is a little farther afield — a 15-minute taxi ride — but it is well worth the extra miles. With swaying strings of crystals, stuffed animals wearing tiaras (including a giraffe’s head emerging horizontally from a wall), rich antiques in every corner and vintage handbags hanging from the ceiling, this converted Victorian pub is as notable for its lavish décor as it is for its food. The exceptional modern French cuisine, including dishes such as tea-smoked salmon with sesame and pickled fennel, followed by heavenly lemongrass pannacotta with tarragon ice cream, makes for a special meal away from the Olympic crowds.

For more adventurous modern cuisine influenced by a master of molecular gastronomy, try Viajante, one of London’s most experimental restaurants — a short Tube trip from the nearest Olympic Stadium station of Stratford to Bethnal Green — featuring unusual combinations such as duck heart with apple ribbons, pig’s tail with sweet cornbread, and milk sorbet with pickle and fresh cucumber.

Traditional East London fare
Less than a mile west of the Olympic Stadium, G Kelly’s Noted Eel and Pie Shop is a simple, sleek outfit of white-tiled walls and smartly uniformed staff, where traditional East End dishes have been served since 1939. Freshly baked minced beef pies come with lashings of mashed potato, all drizzled with a secret-recipe parsley sauce. Braver-hearted souls can try the eels, either served piping hot with mash, or cold, set in gobs of clear aspic

jelly and dressed with vinegar and pepper. Sue Venning is the latest in a long family line to run the shop and is well accustomed to convincing the uninitiated to sample a bite. “I ask them, ‘Do you eat sushi?’” Sue said with a bright laugh. “And when they admit that they do, I say, ‘Well then you can eat cold eels – what’s the difference?’”

For another British favourite, head to Poppies of Spitalfields, where Pop himself has been frying golden portions of fish and chips for more than 50 years in his vintage, diner-style restaurant.

East End food tours
To discover East London’s hidden gems, it is always best to ask a local. According to Charli Matthews of culinary walking tours Walk Eat Talk Eat, the food scene in East London is dynamic and always changing. “There’s nowhere else quite like it,” she said. “There are so many different types of food, reflecting all of the different immigrant groups that have come to the area throughout the years, from the Huguenots and Dutch weavers to the Jewish, Irish and Bangladeshi.” From the melting pot of Brick Lane in the inner east — a three-stop Tube trip or a 10-minute taxi ride from Olympics transport hub Stratford station — the tours head to lesser-known foodie areas such as Whitechapel, covering everything from Kashmiri teas and Swedish pies to scorchingly hot Bangladeshi curries and the traditional British foods treasured in this part of the city.


Olympic-standard food in East London

Go for the culinary gold in neighbourhoods soon to be swamped with visitors to the Games.

In times past, London’s East End was not known for its culinary excellence, specialising in typical working-class foods such as jellied eels, cockles, and pie and mash. Today, however, this area is in the midst of a food revolution, home to some of the most innovative and downright delicious offerings in the British capital. This is good news for visitors to the Olympic and Paralympic Games, as the main stadium is within close proximity, allowing plenty of opportunities to sample East London’s best modern and traditional fare.

Cafés around the Olympic site
A javelin’s throw from the main Olympic Stadium is the Counter Café, a laid-back coffee den and restaurant located within the Stour Space building, which also houses a contemporary art gallery. The cafe has soft leather couches and large windows, where you can sit and look out at the curves of the outer Olympic Stadium wall. The emphasis is on organic produce, whether it is whisked into a fluffy scramble as part of the all-day brunch or baked into a golden-crusted homemade pie with fillings like lamb and aubergine, or pork, apple and fennel. During the Olympic and Paralympic Games, the Counter Café will be a very popular option, so reservations for breakfast, lunch and dinner will be necessary well ahead of time.

For a good café alternative less than a mile to the north, try the Hackney Pearl , an award-winning restaurant and bar that specialises in weekly-rotating modern British dishes such as plaice with wild garlic butter and roasted Suffolk lamb as well as steaming cups of Square Mile coffee, some of the best beans roasted in London.

Not just another mall meal
The prospect of dining in a large shopping mall does not often inspire great expectations, but London’s second Westfield, which opened recently less than a mile from the Olympic Stadium, has one or two surprising exceptions. The Franco Manca pizza restaurant in the Brixton neighbourhood has often been dubbed “the best pizza in London”, and its Westfield branch continues the tradition, producing perfect, brick-oven, crisp-yet-chewy sourdough pizzas. Toppings are traditional and locally sourced where possible — such as the creamy buffalo mozzarella delivered from a farm in Somerset — and are best washed down with a glass of organic Ottavio Rube Italian wine.

Fresh, fast Mexican street food with a view of the Olympic Stadium is served at Westfield’s Wahaca and they serve delectable tamarind margaritas as well. Fresh, handmade pasta can be enjoyed at Pasta Remoli.

Fine dining
Les Trois Garcons in Shoreditch is a little farther afield — a 15-minute taxi ride — but it is well worth the extra miles. With swaying strings of crystals, stuffed animals wearing tiaras (including a giraffe’s head emerging horizontally from a wall), rich antiques in every corner and vintage handbags hanging from the ceiling, this converted Victorian pub is as notable for its lavish décor as it is for its food. The exceptional modern French cuisine, including dishes such as tea-smoked salmon with sesame and pickled fennel, followed by heavenly lemongrass pannacotta with tarragon ice cream, makes for a special meal away from the Olympic crowds.

For more adventurous modern cuisine influenced by a master of molecular gastronomy, try Viajante, one of London’s most experimental restaurants — a short Tube trip from the nearest Olympic Stadium station of Stratford to Bethnal Green — featuring unusual combinations such as duck heart with apple ribbons, pig’s tail with sweet cornbread, and milk sorbet with pickle and fresh cucumber.

Traditional East London fare
Less than a mile west of the Olympic Stadium, G Kelly’s Noted Eel and Pie Shop is a simple, sleek outfit of white-tiled walls and smartly uniformed staff, where traditional East End dishes have been served since 1939. Freshly baked minced beef pies come with lashings of mashed potato, all drizzled with a secret-recipe parsley sauce. Braver-hearted souls can try the eels, either served piping hot with mash, or cold, set in gobs of clear aspic

jelly and dressed with vinegar and pepper. Sue Venning is the latest in a long family line to run the shop and is well accustomed to convincing the uninitiated to sample a bite. “I ask them, ‘Do you eat sushi?’” Sue said with a bright laugh. “And when they admit that they do, I say, ‘Well then you can eat cold eels – what’s the difference?’”

For another British favourite, head to Poppies of Spitalfields, where Pop himself has been frying golden portions of fish and chips for more than 50 years in his vintage, diner-style restaurant.

East End food tours
To discover East London’s hidden gems, it is always best to ask a local. According to Charli Matthews of culinary walking tours Walk Eat Talk Eat, the food scene in East London is dynamic and always changing. “There’s nowhere else quite like it,” she said. “There are so many different types of food, reflecting all of the different immigrant groups that have come to the area throughout the years, from the Huguenots and Dutch weavers to the Jewish, Irish and Bangladeshi.” From the melting pot of Brick Lane in the inner east — a three-stop Tube trip or a 10-minute taxi ride from Olympics transport hub Stratford station — the tours head to lesser-known foodie areas such as Whitechapel, covering everything from Kashmiri teas and Swedish pies to scorchingly hot Bangladeshi curries and the traditional British foods treasured in this part of the city.


Olympic-standard food in East London

Go for the culinary gold in neighbourhoods soon to be swamped with visitors to the Games.

In times past, London’s East End was not known for its culinary excellence, specialising in typical working-class foods such as jellied eels, cockles, and pie and mash. Today, however, this area is in the midst of a food revolution, home to some of the most innovative and downright delicious offerings in the British capital. This is good news for visitors to the Olympic and Paralympic Games, as the main stadium is within close proximity, allowing plenty of opportunities to sample East London’s best modern and traditional fare.

Cafés around the Olympic site
A javelin’s throw from the main Olympic Stadium is the Counter Café, a laid-back coffee den and restaurant located within the Stour Space building, which also houses a contemporary art gallery. The cafe has soft leather couches and large windows, where you can sit and look out at the curves of the outer Olympic Stadium wall. The emphasis is on organic produce, whether it is whisked into a fluffy scramble as part of the all-day brunch or baked into a golden-crusted homemade pie with fillings like lamb and aubergine, or pork, apple and fennel. During the Olympic and Paralympic Games, the Counter Café will be a very popular option, so reservations for breakfast, lunch and dinner will be necessary well ahead of time.

For a good café alternative less than a mile to the north, try the Hackney Pearl , an award-winning restaurant and bar that specialises in weekly-rotating modern British dishes such as plaice with wild garlic butter and roasted Suffolk lamb as well as steaming cups of Square Mile coffee, some of the best beans roasted in London.

Not just another mall meal
The prospect of dining in a large shopping mall does not often inspire great expectations, but London’s second Westfield, which opened recently less than a mile from the Olympic Stadium, has one or two surprising exceptions. The Franco Manca pizza restaurant in the Brixton neighbourhood has often been dubbed “the best pizza in London”, and its Westfield branch continues the tradition, producing perfect, brick-oven, crisp-yet-chewy sourdough pizzas. Toppings are traditional and locally sourced where possible — such as the creamy buffalo mozzarella delivered from a farm in Somerset — and are best washed down with a glass of organic Ottavio Rube Italian wine.

Fresh, fast Mexican street food with a view of the Olympic Stadium is served at Westfield’s Wahaca and they serve delectable tamarind margaritas as well. Fresh, handmade pasta can be enjoyed at Pasta Remoli.

Fine dining
Les Trois Garcons in Shoreditch is a little farther afield — a 15-minute taxi ride — but it is well worth the extra miles. With swaying strings of crystals, stuffed animals wearing tiaras (including a giraffe’s head emerging horizontally from a wall), rich antiques in every corner and vintage handbags hanging from the ceiling, this converted Victorian pub is as notable for its lavish décor as it is for its food. The exceptional modern French cuisine, including dishes such as tea-smoked salmon with sesame and pickled fennel, followed by heavenly lemongrass pannacotta with tarragon ice cream, makes for a special meal away from the Olympic crowds.

For more adventurous modern cuisine influenced by a master of molecular gastronomy, try Viajante, one of London’s most experimental restaurants — a short Tube trip from the nearest Olympic Stadium station of Stratford to Bethnal Green — featuring unusual combinations such as duck heart with apple ribbons, pig’s tail with sweet cornbread, and milk sorbet with pickle and fresh cucumber.

Traditional East London fare
Less than a mile west of the Olympic Stadium, G Kelly’s Noted Eel and Pie Shop is a simple, sleek outfit of white-tiled walls and smartly uniformed staff, where traditional East End dishes have been served since 1939. Freshly baked minced beef pies come with lashings of mashed potato, all drizzled with a secret-recipe parsley sauce. Braver-hearted souls can try the eels, either served piping hot with mash, or cold, set in gobs of clear aspic

jelly and dressed with vinegar and pepper. Sue Venning is the latest in a long family line to run the shop and is well accustomed to convincing the uninitiated to sample a bite. “I ask them, ‘Do you eat sushi?’” Sue said with a bright laugh. “And when they admit that they do, I say, ‘Well then you can eat cold eels – what’s the difference?’”

For another British favourite, head to Poppies of Spitalfields, where Pop himself has been frying golden portions of fish and chips for more than 50 years in his vintage, diner-style restaurant.

East End food tours
To discover East London’s hidden gems, it is always best to ask a local. According to Charli Matthews of culinary walking tours Walk Eat Talk Eat, the food scene in East London is dynamic and always changing. “There’s nowhere else quite like it,” she said. “There are so many different types of food, reflecting all of the different immigrant groups that have come to the area throughout the years, from the Huguenots and Dutch weavers to the Jewish, Irish and Bangladeshi.” From the melting pot of Brick Lane in the inner east — a three-stop Tube trip or a 10-minute taxi ride from Olympics transport hub Stratford station — the tours head to lesser-known foodie areas such as Whitechapel, covering everything from Kashmiri teas and Swedish pies to scorchingly hot Bangladeshi curries and the traditional British foods treasured in this part of the city.


Olympic-standard food in East London

Go for the culinary gold in neighbourhoods soon to be swamped with visitors to the Games.

In times past, London’s East End was not known for its culinary excellence, specialising in typical working-class foods such as jellied eels, cockles, and pie and mash. Today, however, this area is in the midst of a food revolution, home to some of the most innovative and downright delicious offerings in the British capital. This is good news for visitors to the Olympic and Paralympic Games, as the main stadium is within close proximity, allowing plenty of opportunities to sample East London’s best modern and traditional fare.

Cafés around the Olympic site
A javelin’s throw from the main Olympic Stadium is the Counter Café, a laid-back coffee den and restaurant located within the Stour Space building, which also houses a contemporary art gallery. The cafe has soft leather couches and large windows, where you can sit and look out at the curves of the outer Olympic Stadium wall. The emphasis is on organic produce, whether it is whisked into a fluffy scramble as part of the all-day brunch or baked into a golden-crusted homemade pie with fillings like lamb and aubergine, or pork, apple and fennel. During the Olympic and Paralympic Games, the Counter Café will be a very popular option, so reservations for breakfast, lunch and dinner will be necessary well ahead of time.

For a good café alternative less than a mile to the north, try the Hackney Pearl , an award-winning restaurant and bar that specialises in weekly-rotating modern British dishes such as plaice with wild garlic butter and roasted Suffolk lamb as well as steaming cups of Square Mile coffee, some of the best beans roasted in London.

Not just another mall meal
The prospect of dining in a large shopping mall does not often inspire great expectations, but London’s second Westfield, which opened recently less than a mile from the Olympic Stadium, has one or two surprising exceptions. The Franco Manca pizza restaurant in the Brixton neighbourhood has often been dubbed “the best pizza in London”, and its Westfield branch continues the tradition, producing perfect, brick-oven, crisp-yet-chewy sourdough pizzas. Toppings are traditional and locally sourced where possible — such as the creamy buffalo mozzarella delivered from a farm in Somerset — and are best washed down with a glass of organic Ottavio Rube Italian wine.

Fresh, fast Mexican street food with a view of the Olympic Stadium is served at Westfield’s Wahaca and they serve delectable tamarind margaritas as well. Fresh, handmade pasta can be enjoyed at Pasta Remoli.

Fine dining
Les Trois Garcons in Shoreditch is a little farther afield — a 15-minute taxi ride — but it is well worth the extra miles. With swaying strings of crystals, stuffed animals wearing tiaras (including a giraffe’s head emerging horizontally from a wall), rich antiques in every corner and vintage handbags hanging from the ceiling, this converted Victorian pub is as notable for its lavish décor as it is for its food. The exceptional modern French cuisine, including dishes such as tea-smoked salmon with sesame and pickled fennel, followed by heavenly lemongrass pannacotta with tarragon ice cream, makes for a special meal away from the Olympic crowds.

For more adventurous modern cuisine influenced by a master of molecular gastronomy, try Viajante, one of London’s most experimental restaurants — a short Tube trip from the nearest Olympic Stadium station of Stratford to Bethnal Green — featuring unusual combinations such as duck heart with apple ribbons, pig’s tail with sweet cornbread, and milk sorbet with pickle and fresh cucumber.

Traditional East London fare
Less than a mile west of the Olympic Stadium, G Kelly’s Noted Eel and Pie Shop is a simple, sleek outfit of white-tiled walls and smartly uniformed staff, where traditional East End dishes have been served since 1939. Freshly baked minced beef pies come with lashings of mashed potato, all drizzled with a secret-recipe parsley sauce. Braver-hearted souls can try the eels, either served piping hot with mash, or cold, set in gobs of clear aspic

jelly and dressed with vinegar and pepper. Sue Venning is the latest in a long family line to run the shop and is well accustomed to convincing the uninitiated to sample a bite. “I ask them, ‘Do you eat sushi?’” Sue said with a bright laugh. “And when they admit that they do, I say, ‘Well then you can eat cold eels – what’s the difference?’”

For another British favourite, head to Poppies of Spitalfields, where Pop himself has been frying golden portions of fish and chips for more than 50 years in his vintage, diner-style restaurant.

East End food tours
To discover East London’s hidden gems, it is always best to ask a local. According to Charli Matthews of culinary walking tours Walk Eat Talk Eat, the food scene in East London is dynamic and always changing. “There’s nowhere else quite like it,” she said. “There are so many different types of food, reflecting all of the different immigrant groups that have come to the area throughout the years, from the Huguenots and Dutch weavers to the Jewish, Irish and Bangladeshi.” From the melting pot of Brick Lane in the inner east — a three-stop Tube trip or a 10-minute taxi ride from Olympics transport hub Stratford station — the tours head to lesser-known foodie areas such as Whitechapel, covering everything from Kashmiri teas and Swedish pies to scorchingly hot Bangladeshi curries and the traditional British foods treasured in this part of the city.


Voir la vidéo: LONDRES 2012: Jeux Olympiques dété - Jour 1 Difficile (Décembre 2021).