Dernières recettes

Les célébrités approuvent principalement les produits alimentaires malsains et remplis de sucre

Les célébrités approuvent principalement les produits alimentaires malsains et remplis de sucre

Une nouvelle recherche de l'Université de New York montre que les célébrités de premier plan ont tendance à approuver les produits malsains malgré leur mode de vie

Ils ont peut-être des entraîneurs et des chefs personnels, mais les stars nous poussent de la malbouffe à nous, simples mortels.

Sofia Vergara est magnifique et en forme, mais elle approuve Pepsi. Peyton Manning est peut-être un athlète millionnaire, mais il a un intérêt financier majeur dans Papa John's. Les soutiens de célébrités sont tout autour de nous, et selon de nouvelles recherches, ils sont pour la plupart malsains. Une étude de l'Université de New York suggère que les célébrités consomment principalement des aliments et des boissons pauvres en nutriments et riches en sucre et en graisses.

« En raison des crises de santé publique liées à l'obésité chez les enfants et les adolescents [aux États-Unis], il est important de sensibiliser le public à la façon dont les entreprises utilisent des célébrités populaires auprès de ce public pour commercialiser leurs produits malsains », a déclaré le Dr Marie Bragg, psychologue à New Centre médical Langone de l'Université York. "La recherche a déjà montré que la publicité alimentaire conduit à la suralimentation et l'industrie alimentaire dépense 1,8 milliard de dollars (1,2 milliard de livres sterling) par an pour le marketing uniquement auprès des jeunes."

Plus de 80 pour cent des 65 célébrités et 38 entreprises alimentaires ont été identifiées comme pauvres en nutriments et 71 pour cent des boissons approuvées étaient sucrées. La plus grande catégorie de mentions de célébrités était pour les boissons non alcoolisées comme Pepsi, qui a été promue par Beyoncé, Britney Spears, Christina Aguilera, Enrique Iglesias, Justin Timberlake, Katy Perry, Mariah Carey, Calvin Harris, Nicki Minaj, One Direction et Shakira, le tout en plus de Vergara.

À l'inverse, il n'y avait aucune mention de célébrité pour les fruits, les légumes ou les grains entiers.


Les célébrités 'utilisent principalement des produits pauvres en nutriments et riches en sucre'

Les recommandations de célébrités pour les produits alimentaires et les boissons des stars de la liste A, notamment Britney Spears, Justin Timberlake, will.i.am, Christina Aguilera et Mariah Carey, branchent massivement les marques pauvres en nutriments et riches en sucre, selon des chercheurs qui étudient l'impact de La publicité. Ils disent que l'utilisation de célébrités pour commercialiser des produits auprès des jeunes contribue à l'obésité infantile.

« En raison des crises de santé publique de l'obésité chez les enfants et les adolescents [aux États-Unis], il est important de sensibiliser le public à la façon dont les entreprises utilisent des célébrités populaires auprès de ce public pour commercialiser leurs produits malsains », a déclaré le Dr Marie Bragg, psychologue à New York. Centre médical universitaire de Langone qui a réalisé l'étude avec des collègues. "La recherche a déjà montré que la publicité alimentaire conduit à la suralimentation et l'industrie alimentaire dépense 1,8 milliard de dollars (1,2 milliard de livres sterling) par an pour le marketing uniquement auprès des jeunes."

L'équipe a examiné chaque recommandation recueillie dans une base de données de l'industrie publicitaire américaine entre 2000 et 2014. Elle a identifié 65 célébrités qui avaient directement ou indirectement fait la publicité de 57 marques différentes d'aliments et de boissons appartenant à 38 entreprises. Les chercheurs ont défini les mentions non seulement comme des apparitions dans des publicités à la radio, à la télévision et dans des magazines, mais aussi comme la participation d'une célébrité à un concert parrainé par un produit.

Pour noter les valeurs nutritives des produits, les scientifiques ont utilisé un ensemble d'indicateurs qui constituent également une norme pour la recherche sur le marketing alimentaire au Royaume-Uni ciblant les enfants. Plus de 80 % des 26 produits alimentaires sélectionnés ont été classés comme pauvres en nutriments. Sur 69 boissons approuvées, 71 % étaient sucrées.

La plus grande catégorie d'approbations dans l'ensemble était pour les boissons gazeuses pleines de calories. Pepsi, par exemple, a été soutenu par, entre autres, Beyonce, Britney Spears, Christine Aguilera, Enrique Iglesias, Justin Timberlake, Katy Perry, Mariah Carey, Calvin Harris, Nicki Minaj, One Direction, Shakira et will.i.am. Christine Aguilera, Calvin Harris et will.i.am ont également soutenu Coca-Cola. Taylor Swift était le seul nom de l'échantillon associé à Diet Coke.

"Il n'y avait pas de mentions pour les fruits, les légumes ou les grains entiers, mais une célébrité a approuvé Wonderful Pistachio, qui était le seul produit alimentaire avec un score sain", ont écrit les chercheurs dans l'article publié dans la revue Pediatrics.

Un enfant sur trois en Europe – où certains des produits approuvés sont également vendus – entre six et neuf ans est en surpoids ou obèse, selon une étude publiée la semaine dernière. Alors que la recherche prévoyait qu'environ un cinquième de tous les adultes dans le monde seraient obèses d'ici 2025, avec des conséquences potentiellement désastreuses pour la santé. Les experts en nutrition ont mis en garde à plusieurs reprises contre l'impact des fast-foods, des sucreries et des boissons sucrées sur la santé publique.

L'American Beverage Association, qui parle au nom de l'industrie américaine des boissons non alcoolisées, n'a pas répondu à une demande de commentaire. Mais en mai, l'association a déclaré avoir répondu à un défi lancé en 2010 par la première dame, Michelle Obama, en apposant des étiquettes de calories bien visibles et claires sur les bouteilles. "Nous pensons que les gens devraient avoir des informations nutritionnelles claires et compréhensibles sur les aliments et les boissons afin qu'ils puissent faire des choix éclairés qui conviennent à eux-mêmes et à leur famille", indique le communiqué.

Le Dr Bragg a déclaré qu'elle espérait que les entreprises examineraient de plus près les types de produits qu'elles promeuvent et modifieraient certaines des approbations pour inclure des boissons et des aliments plus sains. « Cela aiderait vraiment les jeunes et les parents dans leurs efforts pour faire des choix de boissons sains. La plupart de ces entreprises ont des alternatives plus saines, mais ce que nous avons vu dans notre étude, c'est que les mentions comportaient des boissons sucrées et des aliments malsains, avec très peu de promotion de produits sains.

Elle espérait également que son étude susciterait davantage de discussions parmi les artistes de l'industrie musicale, a-t-elle déclaré. "J'imagine qu'il est difficile de refuser une offre d'approbation de plusieurs millions de dollars, alors peut-être qu'ils pourraient jouer un rôle actif en exigeant que leurs approbations soient des boissons hypocaloriques ou des aliments riches en nutriments. J'imagine que les entreprises désireuses de signer ces étoiles pourraient être sensibles à ce genre de demandes. »

Les entreprises alimentaires et de boissons aux États-Unis se sont volontairement engagées à ne pas cibler les enfants de moins de 12 ans. .

La recherche fait suite à une étude antérieure du même groupe de 2013 qui a révélé que les aliments et les boissons promus par des athlètes célèbres étaient également extrêmement malsains.


Les célébrités 'utilisent principalement des produits pauvres en nutriments et riches en sucre'

Les recommandations de célébrités pour les produits alimentaires et les boissons de stars de premier plan, notamment Britney Spears, Justin Timberlake, will.i.am, Christina Aguilera et Mariah Carey, plébiscitent massivement les marques pauvres en nutriments et riches en sucre, selon des chercheurs qui étudient l'impact de La publicité. Ils disent que l'utilisation de célébrités pour commercialiser des produits auprès des jeunes contribue à l'obésité infantile.

« En raison des crises de santé publique de l'obésité chez les enfants et les adolescents [aux États-Unis], il est important de sensibiliser le public à la façon dont les entreprises utilisent des célébrités populaires auprès de ce public pour commercialiser leurs produits malsains », a déclaré le Dr Marie Bragg, psychologue à New York. Centre médical universitaire de Langone qui a réalisé l'étude avec des collègues. "La recherche a déjà montré que la publicité alimentaire conduit à trop manger et l'industrie alimentaire dépense 1,8 milliard de dollars (1,2 milliard de livres sterling) par an pour le marketing uniquement auprès des jeunes."

L'équipe a examiné chaque recommandation recueillie dans une base de données de l'industrie publicitaire américaine entre 2000 et 2014. Elle a identifié 65 célébrités qui avaient directement ou indirectement fait la publicité de 57 marques différentes d'aliments et de boissons appartenant à 38 entreprises. Les chercheurs ont défini les mentions non seulement comme des apparitions dans des publicités à la radio, à la télévision et dans des magazines, mais aussi comme la participation d'une célébrité à un concert parrainé par un produit.

Pour noter les valeurs nutritives des produits, les scientifiques ont utilisé un ensemble d'indicateurs qui constituent également une norme pour la recherche sur le marketing alimentaire au Royaume-Uni ciblant les enfants. Plus de 80 % des 26 produits alimentaires sélectionnés ont été classés comme pauvres en nutriments. Sur 69 boissons approuvées, 71 % étaient sucrées.

La plus grande catégorie d'approbations dans l'ensemble était pour les boissons gazeuses pleines de calories. Pepsi, par exemple, a été soutenu par, entre autres, Beyonce, Britney Spears, Christine Aguilera, Enrique Iglesias, Justin Timberlake, Katy Perry, Mariah Carey, Calvin Harris, Nicki Minaj, One Direction, Shakira et will.i.am. Christine Aguilera, Calvin Harris et will.i.am ont également soutenu Coca-Cola. Taylor Swift était le seul nom de l'échantillon associé à Diet Coke.

"Il n'y avait pas de mentions pour les fruits, les légumes ou les grains entiers, mais une célébrité a approuvé Wonderful Pistachio, qui était le seul produit alimentaire avec un score sain", ont écrit les chercheurs dans l'article publié dans la revue Pediatrics.

Un enfant sur trois en Europe – où certains des produits approuvés sont également vendus – entre six et neuf ans est en surpoids ou obèse, selon une étude publiée la semaine dernière. Alors que la recherche prévoyait qu'environ un cinquième de tous les adultes dans le monde seraient obèses d'ici 2025, avec des conséquences potentiellement désastreuses pour la santé. Les experts en nutrition ont mis en garde à plusieurs reprises contre l'impact des fast-foods, des sucreries et des boissons sucrées sur la santé publique.

L'American Beverage Association, qui parle au nom de l'industrie américaine des boissons non alcoolisées, n'a pas répondu à une demande de commentaire. Mais en mai, l'association a déclaré avoir répondu à un défi lancé en 2010 par la première dame, Michelle Obama, en apposant des étiquettes de calories bien visibles et claires sur les bouteilles. "Nous pensons que les gens devraient avoir des informations nutritionnelles claires et compréhensibles sur les aliments et les boissons afin qu'ils puissent faire des choix éclairés qui conviennent à eux-mêmes et à leur famille", indique le communiqué.

Le Dr Bragg a déclaré qu'elle espérait que les entreprises examineraient de plus près les types de produits qu'elles promeuvent et modifieraient certaines des approbations pour inclure des boissons et des aliments plus sains. « Cela aiderait vraiment les jeunes et les parents dans leurs efforts pour faire des choix de boissons sains. La plupart de ces entreprises ont des alternatives plus saines, mais ce que nous avons vu dans notre étude, c'est que les mentions comportaient des boissons sucrées et des aliments malsains, avec très peu de promotion de produits sains.

Elle espérait également que son étude susciterait davantage de discussions parmi les artistes de l'industrie musicale, a-t-elle déclaré. "J'imagine qu'il est difficile de refuser une offre d'approbation de plusieurs millions de dollars, alors peut-être qu'ils pourraient jouer un rôle actif en exigeant que leurs approbations soient des boissons hypocaloriques ou des aliments riches en nutriments. J'imagine que les entreprises désireuses de signer ces étoiles pourraient être sensibles à ce genre de demandes. »

Les entreprises alimentaires et de boissons aux États-Unis se sont volontairement engagées à ne pas cibler les enfants de moins de 12 ans. .

La recherche fait suite à une étude antérieure du même groupe de 2013 qui a révélé que les aliments et les boissons promus par des athlètes célèbres étaient également extrêmement malsains.


Les célébrités 'utilisent principalement des produits pauvres en nutriments et riches en sucre'

Les recommandations de célébrités pour les produits alimentaires et les boissons des stars de la liste A, notamment Britney Spears, Justin Timberlake, will.i.am, Christina Aguilera et Mariah Carey, branchent massivement les marques pauvres en nutriments et riches en sucre, selon des chercheurs qui étudient l'impact de La publicité. Ils disent que l'utilisation de célébrités pour commercialiser des produits auprès des jeunes contribue à l'obésité infantile.

« En raison des crises de santé publique de l'obésité chez les enfants et les adolescents [aux États-Unis], il est important de sensibiliser le public à la façon dont les entreprises utilisent des célébrités populaires auprès de ce public pour commercialiser leurs produits malsains », a déclaré le Dr Marie Bragg, psychologue à New York. Centre médical universitaire de Langone qui a réalisé l'étude avec des collègues. "La recherche a déjà montré que la publicité alimentaire conduit à trop manger et l'industrie alimentaire dépense 1,8 milliard de dollars (1,2 milliard de livres sterling) par an pour le marketing uniquement auprès des jeunes."

L'équipe a examiné chaque recommandation recueillie dans une base de données de l'industrie publicitaire américaine entre 2000 et 2014. Elle a identifié 65 célébrités qui avaient directement ou indirectement fait la publicité de 57 marques différentes d'aliments et de boissons appartenant à 38 entreprises. Les chercheurs ont défini les mentions non seulement comme des apparitions dans des publicités à la radio, à la télévision et dans des magazines, mais aussi comme la participation d'une célébrité à un concert parrainé par un produit.

Pour noter les valeurs nutritives des produits, les scientifiques ont utilisé un ensemble d'indicateurs qui constituent également une norme pour la recherche sur le marketing alimentaire au Royaume-Uni ciblant les enfants. Plus de 80 % des 26 produits alimentaires sélectionnés ont été classés comme pauvres en nutriments. Sur 69 boissons approuvées, 71 % étaient sucrées.

La plus grande catégorie d'approbations dans l'ensemble était pour les boissons gazeuses pleines de calories. Pepsi, par exemple, a été soutenu par, entre autres, Beyonce, Britney Spears, Christine Aguilera, Enrique Iglesias, Justin Timberlake, Katy Perry, Mariah Carey, Calvin Harris, Nicki Minaj, One Direction, Shakira et will.i.am. Christine Aguilera, Calvin Harris et will.i.am ont également soutenu Coca-Cola. Taylor Swift était le seul nom de l'échantillon associé à Diet Coke.

"Il n'y avait pas de mentions pour les fruits, les légumes ou les grains entiers, mais une célébrité a approuvé Wonderful Pistachio, qui était le seul produit alimentaire avec un score sain", ont écrit les chercheurs dans l'article publié dans la revue Pediatrics.

Un enfant sur trois en Europe – où certains des produits approuvés sont également vendus – entre six et neuf ans est en surpoids ou obèse, selon une étude publiée la semaine dernière. Alors que la recherche prévoyait qu'environ un cinquième de tous les adultes dans le monde seraient obèses d'ici 2025, avec des conséquences potentiellement désastreuses pour la santé. Les experts en nutrition ont mis en garde à plusieurs reprises contre l'impact des fast-foods, des sucreries et des boissons sucrées sur la santé publique.

L'American Beverage Association, qui parle au nom de l'industrie américaine des boissons non alcoolisées, n'a pas répondu à une demande de commentaire. Mais en mai, l'association a déclaré avoir répondu à un défi lancé en 2010 par la première dame, Michelle Obama, en apposant des étiquettes de calories bien visibles et claires sur les bouteilles. "Nous pensons que les gens devraient avoir des informations nutritionnelles claires et compréhensibles sur les aliments et les boissons afin qu'ils puissent faire des choix éclairés qui conviennent à eux-mêmes et à leur famille", indique le communiqué.

Le Dr Bragg a déclaré qu'elle espérait que les entreprises examineraient de plus près les types de produits qu'elles promeuvent et modifieraient certaines des approbations pour inclure des boissons et des aliments plus sains. « Cela aiderait vraiment les jeunes et les parents dans leurs efforts pour faire des choix de boissons sains. La plupart de ces entreprises ont des alternatives plus saines, mais ce que nous avons vu dans notre étude, c'est que les mentions comportaient des boissons sucrées et des aliments malsains, avec très peu de promotion de produits sains.

Elle espérait également que son étude susciterait davantage de discussions parmi les artistes de l'industrie musicale, a-t-elle déclaré. "J'imagine qu'il est difficile de refuser une offre d'approbation de plusieurs millions de dollars, alors peut-être qu'ils pourraient jouer un rôle actif en exigeant que leurs approbations soient des boissons hypocaloriques ou des aliments riches en nutriments. J'imagine que les entreprises désireuses de signer ces étoiles pourraient être réactives à ce genre de demandes. »

Les entreprises de produits alimentaires et de boissons aux États-Unis se sont volontairement engagées à ne pas cibler les enfants de moins de 12 ans. .

La recherche fait suite à une étude antérieure du même groupe de 2013 qui a révélé que les aliments et les boissons promus par des athlètes célèbres étaient également extrêmement malsains.


Les célébrités 'utilisent principalement des produits pauvres en nutriments et riches en sucre'

Les recommandations de célébrités pour les produits alimentaires et les boissons de stars de premier plan, notamment Britney Spears, Justin Timberlake, will.i.am, Christina Aguilera et Mariah Carey, plébiscitent massivement les marques pauvres en nutriments et riches en sucre, selon des chercheurs qui étudient l'impact de La publicité. Ils disent que l'utilisation de célébrités pour commercialiser des produits auprès des jeunes contribue à l'obésité infantile.

« En raison des crises de santé publique de l'obésité chez les enfants et les adolescents [aux États-Unis], il est important de sensibiliser le public à la façon dont les entreprises utilisent des célébrités populaires auprès de ce public pour commercialiser leurs produits malsains », a déclaré le Dr Marie Bragg, psychologue à New York. Centre médical universitaire de Langone qui a réalisé l'étude avec des collègues. "La recherche a déjà montré que la publicité alimentaire conduit à la suralimentation et l'industrie alimentaire dépense 1,8 milliard de dollars (1,2 milliard de livres sterling) par an pour le marketing uniquement auprès des jeunes."

L'équipe a examiné chaque recommandation recueillie dans une base de données de l'industrie publicitaire américaine entre 2000 et 2014. Elle a identifié 65 célébrités qui avaient directement ou indirectement fait la publicité de 57 marques différentes d'aliments et de boissons appartenant à 38 entreprises. Les chercheurs ont défini les mentions non seulement comme des apparitions dans des publicités à la radio, à la télévision et dans des magazines, mais aussi comme la participation d'une célébrité à un concert parrainé par un produit.

Pour noter les valeurs nutritives des produits, les scientifiques ont utilisé un ensemble d'indicateurs qui constituent également une norme pour la recherche sur le marketing alimentaire au Royaume-Uni ciblant les enfants. Plus de 80 % des 26 produits alimentaires sélectionnés ont été classés comme pauvres en nutriments. Sur 69 boissons approuvées, 71 % étaient sucrées.

La plus grande catégorie d'approbations dans l'ensemble était pour les boissons gazeuses pleines de calories. Pepsi, par exemple, a été soutenu par, entre autres, Beyonce, Britney Spears, Christine Aguilera, Enrique Iglesias, Justin Timberlake, Katy Perry, Mariah Carey, Calvin Harris, Nicki Minaj, One Direction, Shakira et will.i.am. Christine Aguilera, Calvin Harris et will.i.am ont également soutenu Coca-Cola. Taylor Swift était le seul nom de l'échantillon associé à Diet Coke.

"Il n'y avait pas de mentions pour les fruits, les légumes ou les grains entiers, mais une célébrité a approuvé Wonderful Pistachio, qui était le seul produit alimentaire avec un score sain", ont écrit les chercheurs dans l'article publié dans la revue Pediatrics.

Un enfant sur trois en Europe – où certains des produits approuvés sont également vendus – entre six et neuf ans est en surpoids ou obèse, selon une étude publiée la semaine dernière. Alors que la recherche prévoyait qu'environ un cinquième de tous les adultes dans le monde seraient obèses d'ici 2025, avec des conséquences potentiellement désastreuses pour la santé. Les experts en nutrition ont mis en garde à plusieurs reprises contre l'impact des fast-foods, des sucreries et des boissons sucrées sur la santé publique.

L'American Beverage Association, qui parle au nom de l'industrie américaine des boissons non alcoolisées, n'a pas répondu à une demande de commentaire. Mais en mai, l'association a déclaré avoir répondu à un défi lancé en 2010 par la première dame, Michelle Obama, en apposant des étiquettes de calories bien visibles et claires sur les bouteilles. "Nous pensons que les gens devraient avoir des informations nutritionnelles claires et compréhensibles sur les aliments et les boissons afin qu'ils puissent faire des choix éclairés qui conviennent à eux-mêmes et à leur famille", indique le communiqué.

Le Dr Bragg a déclaré qu'elle espérait que les entreprises examineraient de plus près les types de produits qu'elles promeuvent et modifieraient certaines des approbations pour inclure des boissons et des aliments plus sains. « Cela aiderait vraiment les jeunes et les parents dans leurs efforts pour faire des choix de boissons sains. La plupart de ces entreprises ont des alternatives plus saines, mais ce que nous avons vu dans notre étude, c'est que les mentions comportaient des boissons sucrées et des aliments malsains, avec très peu de promotion de produits sains.

Elle espérait également que son étude susciterait davantage de discussions parmi les artistes de l'industrie musicale, a-t-elle déclaré. "J'imagine qu'il est difficile de refuser une offre d'approbation de plusieurs millions de dollars, alors peut-être qu'ils pourraient jouer un rôle actif en exigeant que leurs approbations soient des boissons hypocaloriques ou des aliments riches en nutriments. J'imagine que les entreprises désireuses de signer ces étoiles pourraient être réactives à ce genre de demandes. »

Les entreprises alimentaires et de boissons aux États-Unis se sont volontairement engagées à ne pas cibler les enfants de moins de 12 ans. .

La recherche fait suite à une étude antérieure du même groupe de 2013 qui a révélé que les aliments et les boissons promus par des athlètes célèbres étaient également extrêmement malsains.


Les célébrités 'utilisent principalement des produits pauvres en nutriments et riches en sucre'

Les recommandations de célébrités pour les produits alimentaires et les boissons des stars de la liste A, notamment Britney Spears, Justin Timberlake, will.i.am, Christina Aguilera et Mariah Carey, branchent massivement les marques pauvres en nutriments et riches en sucre, selon des chercheurs qui étudient l'impact de La publicité. Ils disent que l'utilisation de célébrités pour commercialiser des produits auprès des jeunes contribue à l'obésité infantile.

« En raison des crises de santé publique de l'obésité chez les enfants et les adolescents [aux États-Unis], il est important de sensibiliser le public à la façon dont les entreprises utilisent des célébrités populaires auprès de ce public pour commercialiser leurs produits malsains », a déclaré le Dr Marie Bragg, psychologue à New York. Centre médical universitaire de Langone qui a réalisé l'étude avec des collègues. "La recherche a déjà montré que la publicité alimentaire conduit à la suralimentation et l'industrie alimentaire dépense 1,8 milliard de dollars (1,2 milliard de livres sterling) par an pour le marketing uniquement auprès des jeunes."

L'équipe a examiné chaque recommandation recueillie dans une base de données de l'industrie publicitaire américaine entre 2000 et 2014. Elle a identifié 65 célébrités qui avaient directement ou indirectement fait la publicité de 57 marques différentes d'aliments et de boissons appartenant à 38 entreprises. Les chercheurs ont défini les mentions non seulement comme des apparitions dans des publicités à la radio, à la télévision et dans des magazines, mais aussi comme la participation d'une célébrité à un concert parrainé par un produit.

Pour noter les valeurs nutritives des produits, les scientifiques ont utilisé un ensemble d'indicateurs qui constituent également une norme pour la recherche sur le marketing alimentaire au Royaume-Uni ciblant les enfants. Plus de 80 % des 26 produits alimentaires sélectionnés ont été classés comme pauvres en nutriments. Sur 69 boissons approuvées, 71 % étaient sucrées.

La plus grande catégorie d'approbations dans l'ensemble était pour les boissons gazeuses pleines de calories. Pepsi, par exemple, a été soutenu par, entre autres, Beyonce, Britney Spears, Christine Aguilera, Enrique Iglesias, Justin Timberlake, Katy Perry, Mariah Carey, Calvin Harris, Nicki Minaj, One Direction, Shakira et will.i.am. Christine Aguilera, Calvin Harris et will.i.am ont également soutenu Coca-Cola. Taylor Swift était le seul nom de l'échantillon associé à Diet Coke.

"Il n'y avait pas de mentions pour les fruits, les légumes ou les grains entiers, mais une célébrité a approuvé Wonderful Pistachio, qui était le seul produit alimentaire avec un score sain", ont écrit les chercheurs dans l'article publié dans la revue Pediatrics.

Un enfant sur trois en Europe – où certains des produits approuvés sont également vendus – entre six et neuf ans est en surpoids ou obèse, selon une étude publiée la semaine dernière. Alors que la recherche prévoyait qu'environ un cinquième de tous les adultes dans le monde seraient obèses d'ici 2025, avec des conséquences potentiellement désastreuses pour la santé. Les experts en nutrition ont mis en garde à plusieurs reprises contre l'impact des fast-foods, des sucreries et des boissons sucrées sur la santé publique.

L'American Beverage Association, qui parle au nom de l'industrie américaine des boissons non alcoolisées, n'a pas répondu à une demande de commentaire. Mais en mai, l'association a déclaré avoir répondu à un défi lancé en 2010 par la première dame, Michelle Obama, en apposant des étiquettes de calories bien visibles et claires sur les bouteilles. "Nous pensons que les gens devraient avoir des informations nutritionnelles claires et compréhensibles sur les aliments et les boissons afin qu'ils puissent faire des choix éclairés qui conviennent à eux-mêmes et à leur famille", indique le communiqué.

Le Dr Bragg a déclaré qu'elle espérait que les entreprises examineraient de plus près les types de produits qu'elles promeuvent et modifieraient certaines des approbations pour inclure des boissons et des aliments plus sains. « Cela aiderait vraiment les jeunes et les parents dans leurs efforts pour faire des choix de boissons sains. La plupart de ces entreprises ont des alternatives plus saines, mais ce que nous avons vu dans notre étude, c'est que les mentions comportaient des boissons sucrées et des aliments malsains, avec très peu de promotion de produits sains.

Elle espérait également que son étude susciterait davantage de discussions parmi les artistes de l'industrie musicale, a-t-elle déclaré. "J'imagine qu'il est difficile de refuser une offre d'approbation de plusieurs millions de dollars, alors peut-être qu'ils pourraient jouer un rôle actif en exigeant que leurs approbations soient des boissons hypocaloriques ou des aliments riches en nutriments. J'imagine que les entreprises désireuses de signer ces étoiles pourraient être sensibles à ce genre de demandes. »

Les entreprises de produits alimentaires et de boissons aux États-Unis se sont volontairement engagées à ne pas cibler les enfants de moins de 12 ans. .

La recherche fait suite à une étude antérieure du même groupe de 2013 qui a révélé que les aliments et les boissons promus par des athlètes célèbres étaient également extrêmement malsains.


Les célébrités 'utilisent principalement des produits pauvres en nutriments et riches en sucre'

Les recommandations de célébrités pour les produits alimentaires et les boissons des stars de la liste A, notamment Britney Spears, Justin Timberlake, will.i.am, Christina Aguilera et Mariah Carey, branchent massivement les marques pauvres en nutriments et riches en sucre, selon des chercheurs qui étudient l'impact de La publicité. Ils disent que l'utilisation de célébrités pour commercialiser des produits auprès des jeunes contribue à l'obésité infantile.

« En raison des crises de santé publique de l'obésité chez les enfants et les adolescents [aux États-Unis], il est important de sensibiliser le public à la façon dont les entreprises utilisent des célébrités populaires auprès de ce public pour commercialiser leurs produits malsains », a déclaré le Dr Marie Bragg, psychologue à New York. Centre médical universitaire de Langone qui a réalisé l'étude avec des collègues. "La recherche a déjà montré que la publicité alimentaire conduit à la suralimentation et l'industrie alimentaire dépense 1,8 milliard de dollars (1,2 milliard de livres sterling) par an pour le marketing uniquement auprès des jeunes."

L'équipe a examiné chaque recommandation recueillie dans une base de données de l'industrie publicitaire américaine entre 2000 et 2014. Elle a identifié 65 célébrités qui avaient directement ou indirectement fait la publicité de 57 marques différentes d'aliments et de boissons appartenant à 38 entreprises. Les chercheurs ont défini les mentions non seulement comme des apparitions dans des publicités à la radio, à la télévision et dans des magazines, mais aussi comme la participation d'une célébrité à un concert parrainé par un produit.

Pour noter les valeurs nutritives des produits, les scientifiques ont utilisé un ensemble d'indicateurs qui constituent également une norme pour la recherche sur le marketing alimentaire au Royaume-Uni ciblant les enfants. Plus de 80 % des 26 produits alimentaires sélectionnés ont été classés comme pauvres en nutriments. Sur 69 boissons approuvées, 71 % étaient sucrées.

La plus grande catégorie d'approbations dans l'ensemble était pour les boissons gazeuses pleines de calories. Pepsi, par exemple, a été soutenu par, entre autres, Beyonce, Britney Spears, Christine Aguilera, Enrique Iglesias, Justin Timberlake, Katy Perry, Mariah Carey, Calvin Harris, Nicki Minaj, One Direction, Shakira et will.i.am. Christine Aguilera, Calvin Harris et will.i.am ont également soutenu Coca-Cola. Taylor Swift était le seul nom de l'échantillon associé à Diet Coke.

"Il n'y avait pas de mentions pour les fruits, les légumes ou les grains entiers, mais une célébrité a approuvé Wonderful Pistachio, qui était le seul produit alimentaire avec un score sain", ont écrit les chercheurs dans l'article publié dans la revue Pediatrics.

Un enfant sur trois en Europe – où certains des produits approuvés sont également vendus – entre six et neuf ans est en surpoids ou obèse, selon une étude publiée la semaine dernière. Alors que la recherche prévoyait qu'environ un cinquième de tous les adultes dans le monde seraient obèses d'ici 2025, avec des conséquences potentiellement désastreuses pour la santé. Les experts en nutrition ont mis en garde à plusieurs reprises contre l'impact des fast-foods, des sucreries et des boissons sucrées sur la santé publique.

L'American Beverage Association, qui parle au nom de l'industrie américaine des boissons non alcoolisées, n'a pas répondu à une demande de commentaire. Mais en mai, l'association a déclaré avoir répondu à un défi lancé en 2010 par la première dame, Michelle Obama, en apposant des étiquettes de calories bien visibles et claires sur les bouteilles. "Nous pensons que les gens devraient avoir des informations nutritionnelles claires et compréhensibles sur les aliments et les boissons afin qu'ils puissent faire des choix éclairés qui conviennent à eux-mêmes et à leur famille", indique le communiqué.

Le Dr Bragg a déclaré qu'elle espérait que les entreprises examineraient de plus près les types de produits qu'elles promeuvent et modifieraient certaines des approbations pour inclure des boissons et des aliments plus sains. « Cela aiderait vraiment les jeunes et les parents dans leurs efforts pour faire des choix de boissons sains. La plupart de ces entreprises ont des alternatives plus saines, mais ce que nous avons vu dans notre étude, c'est que les mentions comportaient des boissons sucrées et des aliments malsains, avec très peu de promotion de produits sains.

Elle espérait également que son étude susciterait davantage de discussions parmi les artistes de l'industrie musicale, a-t-elle déclaré. "J'imagine qu'il est difficile de refuser une offre d'approbation de plusieurs millions de dollars, alors peut-être qu'ils pourraient jouer un rôle actif en exigeant que leurs approbations soient des boissons hypocaloriques ou des aliments riches en nutriments. J'imagine que les entreprises désireuses de signer ces étoiles pourraient être réactives à ce genre de demandes. »

Les entreprises de produits alimentaires et de boissons aux États-Unis se sont volontairement engagées à ne pas cibler les enfants de moins de 12 ans. .

La recherche fait suite à une étude antérieure du même groupe de 2013 qui a révélé que les aliments et les boissons promus par des athlètes célèbres étaient également extrêmement malsains.


Les célébrités 'utilisent principalement des produits pauvres en nutriments et riches en sucre'

Les recommandations de célébrités pour les produits alimentaires et les boissons de stars de premier plan, notamment Britney Spears, Justin Timberlake, will.i.am, Christina Aguilera et Mariah Carey, plébiscitent massivement les marques pauvres en nutriments et riches en sucre, selon des chercheurs qui étudient l'impact de La publicité. Ils disent que l'utilisation de célébrités pour commercialiser des produits auprès des jeunes contribue à l'obésité infantile.

“Because of [the US]’s childhood and teenage obesity public health crises, it is important to raise awareness about how companies are using celebrities popular with these audiences to market their unhealthy products,” said Dr Marie Bragg, a psychologist at New York University Langone medical centre who carried out the study with colleagues. “Research has already shown that food advertising leads to overeating and the food industry spends $1.8bn (£1.2bn) per year marketing to youth alone.”

The team looked at every endorsement collected in a US advertising industry database between 2000 and 2014. They identified 65 celebrities who had directly or indirectly advertised 57 different brands of food and beverage owned by 38 companies. The researchers defined endorsements not only as appearances in radio, television and magazine ads, but also as a celebrity’s participation in a concert sponsored by a product.

To score nutrient values for the products, the scientists used a set of indicators that also form a standard for child-targeted UK food marketing research. More than 80% of the selected 26 food products scored as nutrient poor. Of 69 beverages endorsed, 71% were sugar-sweetened.

The biggest category of endorsements overall was for full-calorie soft drinks. Pepsi, for instance, was endorsed by, among many others, Beyonce, Britney Spears, Christine Aguilera, Enrique Iglesias, Justin Timberlake, Katy Perry, Mariah Carey, Calvin Harris, Nicki Minaj, One Direction, Shakira and will.i.am. Christine Aguilera, Calvin Harris and will.i.am also endorsed Coca-Cola. Taylor Swift was the only name from the sample associated with Diet Coke.

“There were no endorsements for fruits, vegetables, or whole grains but one celebrity endorsed Wonderful Pistachio, which was the only food product with a healthy score,” the researchers wrote in the paper published in the journal Pediatrics.

One in three children in Europe – where some of the products endorsed are also sold – between the ages of six and nine are either overweight or obese, according to a study published last week. While research predicted that around a fifth of all adults around the world will be obese by 2025, with potentially disastrous health consequences. Nutrition experts have repeatedly warned about the impact of fast foods, sweets and sugared drinks on public health.

The American Beverage Association, which speaks for the US soft drinks industry, did not respond to a request for comment. But in May the association said it had responded to a 2010 challenge by the first lady, Michelle Obama, by putting prominent and clear calorie labels on bottles. “We believe people should have clear and understandable nutrition facts about foods and beverages so that they can make informed choices that are right for themselves and their families,” the statement said.

Dr Bragg said she hoped that the companies would take a closer look at the kinds of products they are promoting and shift some of the endorsements to include healthier beverages and foods. “That would really help young people and parents in their efforts to make healthy beverage choices. Most of these companies do have healthier alternatives but what we saw in our study was that the endorsements featured sugary beverages and unhealthy foods, with very little promotion of healthy products.”

She also hoped that her study would provoke more discussion among music industry performers, she said. “I imagine it’s hard to turn down a multimillion dollar endorsement offer, so perhaps they could play an active role in requiring their endorsements to be low-calorie beverages or nutrient-rich foods. I imagine companies that are eager to sign these stars might be responsive to those kinds of requests.”

Food and drinks companies in the US have voluntarily pledged not to target children under 12. “Given the heavy targeting of adolescents and the amount of money they spend on foods and beverages, voluntary food marketing pledges should expand to include teens,” Dr Bragg said.

The research follows an earlier study by the same group from 2013 which found that foods and drinks promoted by celebrity athletes were also overwhelmingly unhealthy.


Celebrities 'mainly plug nutrient-poor, high-sugar products'

Celebrity endorsements for food and drink products from A-list stars including Britney Spears, Justin Timberlake, will.i.am, Christina Aguilera and Mariah Carey, overwhelmingly plug brands that are nutrient poor and high in sugar, according to researchers investigating the impact of advertising. They say that the use of celebrities to market products to young people is contributing to childhood obesity.

“Because of [the US]’s childhood and teenage obesity public health crises, it is important to raise awareness about how companies are using celebrities popular with these audiences to market their unhealthy products,” said Dr Marie Bragg, a psychologist at New York University Langone medical centre who carried out the study with colleagues. “Research has already shown that food advertising leads to overeating and the food industry spends $1.8bn (£1.2bn) per year marketing to youth alone.”

The team looked at every endorsement collected in a US advertising industry database between 2000 and 2014. They identified 65 celebrities who had directly or indirectly advertised 57 different brands of food and beverage owned by 38 companies. The researchers defined endorsements not only as appearances in radio, television and magazine ads, but also as a celebrity’s participation in a concert sponsored by a product.

To score nutrient values for the products, the scientists used a set of indicators that also form a standard for child-targeted UK food marketing research. More than 80% of the selected 26 food products scored as nutrient poor. Of 69 beverages endorsed, 71% were sugar-sweetened.

The biggest category of endorsements overall was for full-calorie soft drinks. Pepsi, for instance, was endorsed by, among many others, Beyonce, Britney Spears, Christine Aguilera, Enrique Iglesias, Justin Timberlake, Katy Perry, Mariah Carey, Calvin Harris, Nicki Minaj, One Direction, Shakira and will.i.am. Christine Aguilera, Calvin Harris and will.i.am also endorsed Coca-Cola. Taylor Swift was the only name from the sample associated with Diet Coke.

“There were no endorsements for fruits, vegetables, or whole grains but one celebrity endorsed Wonderful Pistachio, which was the only food product with a healthy score,” the researchers wrote in the paper published in the journal Pediatrics.

One in three children in Europe – where some of the products endorsed are also sold – between the ages of six and nine are either overweight or obese, according to a study published last week. While research predicted that around a fifth of all adults around the world will be obese by 2025, with potentially disastrous health consequences. Nutrition experts have repeatedly warned about the impact of fast foods, sweets and sugared drinks on public health.

The American Beverage Association, which speaks for the US soft drinks industry, did not respond to a request for comment. But in May the association said it had responded to a 2010 challenge by the first lady, Michelle Obama, by putting prominent and clear calorie labels on bottles. “We believe people should have clear and understandable nutrition facts about foods and beverages so that they can make informed choices that are right for themselves and their families,” the statement said.

Dr Bragg said she hoped that the companies would take a closer look at the kinds of products they are promoting and shift some of the endorsements to include healthier beverages and foods. “That would really help young people and parents in their efforts to make healthy beverage choices. Most of these companies do have healthier alternatives but what we saw in our study was that the endorsements featured sugary beverages and unhealthy foods, with very little promotion of healthy products.”

She also hoped that her study would provoke more discussion among music industry performers, she said. “I imagine it’s hard to turn down a multimillion dollar endorsement offer, so perhaps they could play an active role in requiring their endorsements to be low-calorie beverages or nutrient-rich foods. I imagine companies that are eager to sign these stars might be responsive to those kinds of requests.”

Food and drinks companies in the US have voluntarily pledged not to target children under 12. “Given the heavy targeting of adolescents and the amount of money they spend on foods and beverages, voluntary food marketing pledges should expand to include teens,” Dr Bragg said.

The research follows an earlier study by the same group from 2013 which found that foods and drinks promoted by celebrity athletes were also overwhelmingly unhealthy.


Celebrities 'mainly plug nutrient-poor, high-sugar products'

Celebrity endorsements for food and drink products from A-list stars including Britney Spears, Justin Timberlake, will.i.am, Christina Aguilera and Mariah Carey, overwhelmingly plug brands that are nutrient poor and high in sugar, according to researchers investigating the impact of advertising. They say that the use of celebrities to market products to young people is contributing to childhood obesity.

“Because of [the US]’s childhood and teenage obesity public health crises, it is important to raise awareness about how companies are using celebrities popular with these audiences to market their unhealthy products,” said Dr Marie Bragg, a psychologist at New York University Langone medical centre who carried out the study with colleagues. “Research has already shown that food advertising leads to overeating and the food industry spends $1.8bn (£1.2bn) per year marketing to youth alone.”

The team looked at every endorsement collected in a US advertising industry database between 2000 and 2014. They identified 65 celebrities who had directly or indirectly advertised 57 different brands of food and beverage owned by 38 companies. The researchers defined endorsements not only as appearances in radio, television and magazine ads, but also as a celebrity’s participation in a concert sponsored by a product.

To score nutrient values for the products, the scientists used a set of indicators that also form a standard for child-targeted UK food marketing research. More than 80% of the selected 26 food products scored as nutrient poor. Of 69 beverages endorsed, 71% were sugar-sweetened.

The biggest category of endorsements overall was for full-calorie soft drinks. Pepsi, for instance, was endorsed by, among many others, Beyonce, Britney Spears, Christine Aguilera, Enrique Iglesias, Justin Timberlake, Katy Perry, Mariah Carey, Calvin Harris, Nicki Minaj, One Direction, Shakira and will.i.am. Christine Aguilera, Calvin Harris and will.i.am also endorsed Coca-Cola. Taylor Swift was the only name from the sample associated with Diet Coke.

“There were no endorsements for fruits, vegetables, or whole grains but one celebrity endorsed Wonderful Pistachio, which was the only food product with a healthy score,” the researchers wrote in the paper published in the journal Pediatrics.

One in three children in Europe – where some of the products endorsed are also sold – between the ages of six and nine are either overweight or obese, according to a study published last week. While research predicted that around a fifth of all adults around the world will be obese by 2025, with potentially disastrous health consequences. Nutrition experts have repeatedly warned about the impact of fast foods, sweets and sugared drinks on public health.

The American Beverage Association, which speaks for the US soft drinks industry, did not respond to a request for comment. But in May the association said it had responded to a 2010 challenge by the first lady, Michelle Obama, by putting prominent and clear calorie labels on bottles. “We believe people should have clear and understandable nutrition facts about foods and beverages so that they can make informed choices that are right for themselves and their families,” the statement said.

Dr Bragg said she hoped that the companies would take a closer look at the kinds of products they are promoting and shift some of the endorsements to include healthier beverages and foods. “That would really help young people and parents in their efforts to make healthy beverage choices. Most of these companies do have healthier alternatives but what we saw in our study was that the endorsements featured sugary beverages and unhealthy foods, with very little promotion of healthy products.”

She also hoped that her study would provoke more discussion among music industry performers, she said. “I imagine it’s hard to turn down a multimillion dollar endorsement offer, so perhaps they could play an active role in requiring their endorsements to be low-calorie beverages or nutrient-rich foods. I imagine companies that are eager to sign these stars might be responsive to those kinds of requests.”

Food and drinks companies in the US have voluntarily pledged not to target children under 12. “Given the heavy targeting of adolescents and the amount of money they spend on foods and beverages, voluntary food marketing pledges should expand to include teens,” Dr Bragg said.

The research follows an earlier study by the same group from 2013 which found that foods and drinks promoted by celebrity athletes were also overwhelmingly unhealthy.


Celebrities 'mainly plug nutrient-poor, high-sugar products'

Celebrity endorsements for food and drink products from A-list stars including Britney Spears, Justin Timberlake, will.i.am, Christina Aguilera and Mariah Carey, overwhelmingly plug brands that are nutrient poor and high in sugar, according to researchers investigating the impact of advertising. They say that the use of celebrities to market products to young people is contributing to childhood obesity.

“Because of [the US]’s childhood and teenage obesity public health crises, it is important to raise awareness about how companies are using celebrities popular with these audiences to market their unhealthy products,” said Dr Marie Bragg, a psychologist at New York University Langone medical centre who carried out the study with colleagues. “Research has already shown that food advertising leads to overeating and the food industry spends $1.8bn (£1.2bn) per year marketing to youth alone.”

The team looked at every endorsement collected in a US advertising industry database between 2000 and 2014. They identified 65 celebrities who had directly or indirectly advertised 57 different brands of food and beverage owned by 38 companies. The researchers defined endorsements not only as appearances in radio, television and magazine ads, but also as a celebrity’s participation in a concert sponsored by a product.

To score nutrient values for the products, the scientists used a set of indicators that also form a standard for child-targeted UK food marketing research. More than 80% of the selected 26 food products scored as nutrient poor. Of 69 beverages endorsed, 71% were sugar-sweetened.

The biggest category of endorsements overall was for full-calorie soft drinks. Pepsi, for instance, was endorsed by, among many others, Beyonce, Britney Spears, Christine Aguilera, Enrique Iglesias, Justin Timberlake, Katy Perry, Mariah Carey, Calvin Harris, Nicki Minaj, One Direction, Shakira and will.i.am. Christine Aguilera, Calvin Harris and will.i.am also endorsed Coca-Cola. Taylor Swift was the only name from the sample associated with Diet Coke.

“There were no endorsements for fruits, vegetables, or whole grains but one celebrity endorsed Wonderful Pistachio, which was the only food product with a healthy score,” the researchers wrote in the paper published in the journal Pediatrics.

One in three children in Europe – where some of the products endorsed are also sold – between the ages of six and nine are either overweight or obese, according to a study published last week. While research predicted that around a fifth of all adults around the world will be obese by 2025, with potentially disastrous health consequences. Nutrition experts have repeatedly warned about the impact of fast foods, sweets and sugared drinks on public health.

The American Beverage Association, which speaks for the US soft drinks industry, did not respond to a request for comment. But in May the association said it had responded to a 2010 challenge by the first lady, Michelle Obama, by putting prominent and clear calorie labels on bottles. “We believe people should have clear and understandable nutrition facts about foods and beverages so that they can make informed choices that are right for themselves and their families,” the statement said.

Dr Bragg said she hoped that the companies would take a closer look at the kinds of products they are promoting and shift some of the endorsements to include healthier beverages and foods. “That would really help young people and parents in their efforts to make healthy beverage choices. Most of these companies do have healthier alternatives but what we saw in our study was that the endorsements featured sugary beverages and unhealthy foods, with very little promotion of healthy products.”

She also hoped that her study would provoke more discussion among music industry performers, she said. “I imagine it’s hard to turn down a multimillion dollar endorsement offer, so perhaps they could play an active role in requiring their endorsements to be low-calorie beverages or nutrient-rich foods. I imagine companies that are eager to sign these stars might be responsive to those kinds of requests.”

Food and drinks companies in the US have voluntarily pledged not to target children under 12. “Given the heavy targeting of adolescents and the amount of money they spend on foods and beverages, voluntary food marketing pledges should expand to include teens,” Dr Bragg said.

The research follows an earlier study by the same group from 2013 which found that foods and drinks promoted by celebrity athletes were also overwhelmingly unhealthy.


Voir la vidéo: LES PRODUITS ALIMENTAIRES TROP SUCRÉS EN OUTRE-MER (Décembre 2021).