Dernières recettes

Ragoût irlandais de maman

Ragoût irlandais de maman

Ingrédients

  • 2-3 livres de cou ou d'épaule d'agneau
  • Bouquet de persil, thym et laurier (attachés ensemble)
  • 3 gros oignons, hachés finement
  • Sel, tel que le sel gemme rose de l'Himalaya, au goût
  • Poivre noir fraîchement moulu, au goût
  • 3-4 carottes, coupées en morceaux de la taille d'une bouchée
  • 1 petit navet, coupé en morceaux de la taille d'une bouchée
  • Petites pommes de terre, pelées et coupées en quartiers
  • 1/2 tasse de crème
  • 2 ½ - 3 ½ onces de chou, râpé
  • Persil, haché finement
  • Pain au soda et beurre, pour servir

Les directions

Retirez la viande de l'os, enlevez tout le gras et coupez-la en gros cubes.

Conservez les os, placez la viande dans une casserole et couvrez d'eau froide salée. Porter à ébullition et égoutter.

Dans une casserole fraîche, mettre la viande, les os, le bouquet d'herbes, les oignons, le sel, le poivre, les carottes, les poireaux et le navet et couvrir d'eau. Laisser mijoter doucement pendant une heure.

Écumez la mousse au fur et à mesure qu'elle monte.

Ajouter les pommes de terre et la crème et poursuivre la cuisson 25 minutes.

Pendant les 10 dernières minutes, ajoutez le chou.

Lorsque la viande et les légumes sont cuits, retirez les arêtes et le bouquet d'herbes.

Incorporer le persil haché.

Servir dans de grands bols avec du pain soda ou n'importe quel pain frais avec du beurre.


Ragoût irlandais

Plat irlandais par excellence, le ragoût irlandais peut provoquer de vives discussions parmi les Irlandais au sujet de ses ingrédients. Ils varient beaucoup d'une recette à l'autre, mais tous sont d'accord pour dire que la viande est toujours de l'agneau (ou du mouton) et qu'il doit y avoir des oignons et des pommes de terre.

Il est également généralement admis que si vous utilisez du bœuf, ajoutez de la Guinness ou, horreur des horreurs, du whisky, c'est autre chose, appelez-le comme vous voulez, mais ne l'appelez pas ragoût irlandais !

Après, les choses divergent. La plupart des gens disent que les carottes sont un must (je suis l'un d'entre eux), d'autres ajoutent également un ou plusieurs pois, navet, panais ou céleri. Le vrai puriste insistera sur le fait qu'il doit également contenir de l'orge perlé, mais cela ne serait pas courant de nos jours du moins.

La viande utilisée n'est pas les meilleures coupes d'agneau, mais les moins chères.

C'était la nourriture des gens ordinaires, pauvres et ce sont les seules coupes qu'ils auraient eues. En fait, à l'origine, il s'agissait de mouton, mais il n'y a pas de boucher que je connaisse qui admette vendre du mouton de nos jours.

Dans tous les cas, ces coupes sont plus savoureuses et le temps de cuisson long et lent signifie que la viande est fondante dans le plat final.

L'image juste au-dessus a été prise de notre dîner de ce soir, et la recette ci-dessous est celle utilisée pour le faire. Et très délicieux c'était aussi!

Ingrédients

  • 1 lb d'épaule d'agneau, coupée en cubes
  • 3 pommes de terre moyennes ou 4 grosses
  • 2 oignons moyens, hachés grossièrement
  • 2 grosses carottes, coupées en morceaux assez épais
  • 3 tasses de bouillon
  • Petite noix de beurre
  • Persil frais
  • 2 feuilles de laurier
  • Branche de thym
  • 1 os d'agneau, le plus gros sera le mieux
  • Sel et poivre

L'os d'agneau est facultatif, mais ajoute beaucoup de saveur. Il ajoute également de la graisse, donc si vous l'utilisez, vous devrez dégraisser le liquide de cuisson avant de servir le ragoût, voir ci-dessous pour plus de détails.

Pour le bouillon, du poulet ou des légumes feront l'affaire, l'agneau est idéal. Si vous utilisez des cubes de bouillon plutôt que du bouillon fait maison, omettez le sel lors de l'assaisonnement, car ils ont déjà tendance à être très salés.

Vous aurez besoin d'une grande cocotte avec un couvercle hermétique. Préchauffer le four à 375ºF (190ºC/Gaz Mark 5).

Donne assez pour 3-4 personnes pour un repas léger. Servir avec des petits pains frais pour éponger le délicieux jus.

Méthode

Faites fondre le beurre dans une poêle à une température assez élevée et faites frire la viande jusqu'à ce qu'elle soit entièrement dorée, environ 3 à 5 minutes. Transférer dans la cocotte. Faites revenir les oignons dans la même poêle pendant environ une minute ou deux, retirez-les de la cocotte juste avant qu'ils ne commencent à dorer.

Versez la moitié du bouillon dans la poêle, montez le feu au maximum et raclez la poêle pendant que le bouillon bout pour obtenir tous les jus de viande. Verser les deux portions de bouillon sur la viande et les oignons, ajouter les feuilles de laurier, le thym et l'os d'agneau. Assaisonner avec un peu de sel et de poivre. Couvrir et mettre au four pendant environ 45 minutes à une heure.

Pendant ce temps, épluchez les pommes de terre et coupez les pommes de terre de taille moyenne en trois morceaux, les grosses en 4 ou 5 morceaux.

Sortez le ragoût du four. Ajouter les carottes en les mélangeant bien avec la viande, puis disposer les pommes de terre sur le dessus du ragoût. Remettre au four et cuire encore 45 minutes environ – vérifier si c'est fait en testant si les pommes de terre sont bien cuites.

Avant de servir, retirer et jeter l'os, le thym et les feuilles de laurier. Videz le jus de cuisson et laissez reposer quelques minutes. Cela ramènera la graisse vers le haut et vous permettra de l'enlever.

Je le fais en le mettant dans un bol et en posant doucement des doubles feuilles de papier absorbant sur la surface. Ils absorbent très bien la graisse. Cela peut prendre 3 à 4 fois pour tout éliminer, selon la graisse de l'os.

Remettre le liquide dégraissé dans le ragoût, mélanger les pommes de terre au reste du ragoût et incorporer une poignée de persil grossièrement haché. Remettre au four environ 10 minutes.

Notez que la sauce n'est pas épaissie - si vous obtenez un ragoût avec une sauce épaissie, cela peut être très agréable mais ce n'est pas un ragoût irlandais !

Il y a deux façons dont les gens traitent ce délicieux liquide dans leur assiette - certaines personnes y écrasent une partie de la pomme de terre pour l'épaissir, d'autres la laissent jusqu'à la fin et l'épongent ensuite avec du pain.


Ragoût irlandais

Le plat irlandais par excellence, le ragoût irlandais peut provoquer des discussions animées parmi les Irlandais au sujet de ses ingrédients. Ils varient beaucoup d'une recette à l'autre, mais tous sont d'accord pour dire que la viande est toujours de l'agneau (ou du mouton) et qu'il doit y avoir des oignons et des pommes de terre.

Il est également généralement admis que si vous utilisez du bœuf, ajoutez de la Guinness ou, horreur des horreurs, du whisky, c'est autre chose, appelez-le comme vous voulez, mais ne l'appelez pas ragoût irlandais !

Après, les choses divergent. La plupart des gens disent que les carottes sont un must (je suis l'un d'entre eux), d'autres ajoutent également un ou plusieurs pois, navet, panais ou céleri. Le vrai puriste insistera sur le fait qu'il doit également contenir de l'orge perlé, mais cela ne serait pas courant de nos jours du moins.

La viande utilisée n'est pas les meilleures coupes d'agneau, mais les moins chères.

C'était la nourriture des gens ordinaires, pauvres et ce sont les seules coupes qu'ils auraient eues. En fait, à l'origine, il s'agissait de mouton, mais il n'y a pas de boucher à ma connaissance qui admette vendre du mouton de nos jours.

Dans tous les cas, ces coupes sont plus savoureuses et le temps de cuisson long et lent signifie que la viande est fondante dans le plat final.

L'image juste au-dessus a été prise de notre dîner de ce soir, et la recette ci-dessous est celle utilisée pour le faire. Et très délicieux c'était aussi!

Ingrédients

  • 1 lb d'épaule d'agneau, coupée en cubes
  • 3 pommes de terre moyennes ou 4 grosses
  • 2 oignons moyens, hachés grossièrement
  • 2 grosses carottes, coupées en morceaux assez épais
  • 3 tasses de bouillon
  • Petite noix de beurre
  • Persil frais
  • 2 feuilles de laurier
  • Branche de thym
  • 1 os d'agneau, le plus gros sera le mieux
  • Sel et poivre

L'os d'agneau est facultatif, mais ajoute beaucoup de saveur. Il ajoute également de la graisse, donc si vous l'utilisez, vous devrez dégraisser le liquide de cuisson avant de servir le ragoût, voir ci-dessous pour plus de détails.

Pour le bouillon, du poulet ou des légumes feront l'affaire, l'agneau est idéal. Si vous utilisez des cubes de bouillon plutôt que du bouillon fait maison, omettez le sel lors de l'assaisonnement, car ils ont déjà tendance à être très salés.

Vous aurez besoin d'une grande cocotte avec un couvercle hermétique. Préchauffer le four à 375ºF (190ºC/Gaz Mark 5).

Donne assez pour 3-4 personnes pour un repas léger. Servir avec des petits pains frais pour éponger le délicieux jus.

Méthode

Faire fondre le beurre dans une poêle à une température assez élevée et faire revenir la viande jusqu'à ce qu'elle soit entièrement dorée, environ 3 à 5 minutes. Transférer dans la cocotte. Faites revenir les oignons dans la même poêle pendant environ une minute ou deux, retirez-les de la cocotte juste avant qu'ils ne commencent à dorer.

Versez la moitié du bouillon dans la poêle, montez le feu au maximum et raclez la poêle pendant que le bouillon bout pour obtenir tous les jus de viande. Verser les deux portions de bouillon sur la viande et les oignons, ajouter les feuilles de laurier, le thym et l'os d'agneau. Assaisonner avec un peu de sel et de poivre. Couvrir et mettre au four pendant environ 45 minutes à une heure.

Pendant ce temps, épluchez les pommes de terre et coupez les pommes de terre de taille moyenne en trois morceaux, les grosses en 4 ou 5 morceaux.

Sortez le ragoût du four. Ajouter les carottes en les mélangeant bien avec la viande, puis disposer les pommes de terre sur le dessus du ragoût. Remettre au four et cuire encore 45 minutes environ – vérifier si c'est fait en testant si les pommes de terre sont bien cuites.

Avant de servir, retirer et jeter l'os, le thym et les feuilles de laurier. Videz le jus de cuisson et laissez reposer quelques minutes. Cela ramènera la graisse vers le haut et vous permettra de l'enlever.

Je le fais en le mettant dans un bol et en posant doucement des doubles feuilles de papier absorbant sur la surface. Ils absorbent très bien la graisse. Cela peut prendre 3 à 4 fois pour tout éliminer, selon la graisse de l'os.

Remettre le liquide dégraissé dans le ragoût, mélanger les pommes de terre au reste du ragoût et incorporer une poignée de persil grossièrement haché. Remettre au four environ 10 minutes.

Notez que la sauce n'est pas épaissie - si vous obtenez un ragoût avec une sauce épaissie, cela peut être très agréable mais ce n'est pas un ragoût irlandais !

Il y a deux façons dont les gens traitent ce délicieux liquide dans leur assiette - certaines personnes y écrasent une partie de la pomme de terre pour l'épaissir, d'autres la laissent jusqu'à la fin et l'épongent ensuite avec du pain.


Ragoût irlandais

Le plat irlandais par excellence, le ragoût irlandais peut provoquer des discussions animées parmi les Irlandais au sujet de ses ingrédients. Ils varient beaucoup d'une recette à l'autre, mais tous sont d'accord pour dire que la viande est toujours de l'agneau (ou du mouton) et qu'il doit y avoir des oignons et des pommes de terre.

Il est également généralement admis que si vous utilisez du bœuf, ajoutez de la Guinness ou, horreur des horreurs, du whisky, c'est autre chose, appelez-le comme vous voulez, mais ne l'appelez pas ragoût irlandais !

Après, les choses divergent. La plupart des gens disent que les carottes sont un must (je suis l'un d'entre eux), d'autres ajoutent également un ou plusieurs pois, navet, panais ou céleri. Le vrai puriste insistera sur le fait qu'il doit également contenir de l'orge perlé, mais cela ne serait pas courant de nos jours du moins.

La viande utilisée n'est pas les meilleures coupes d'agneau, mais les moins chères.

C'était la nourriture des gens ordinaires, pauvres et ce sont les seules coupes qu'ils auraient eues. En fait, à l'origine, il s'agissait de mouton, mais il n'y a pas de boucher que je connaisse qui admette vendre du mouton de nos jours.

Dans tous les cas, ces coupes sont plus savoureuses et le temps de cuisson long et lent signifie que la viande est fondante dans le plat final.

L'image juste au-dessus a été prise de notre dîner de ce soir, et la recette ci-dessous est celle utilisée pour le faire. Et très délicieux c'était aussi!

Ingrédients

  • 1 lb d'épaule d'agneau, coupée en cubes
  • 3 pommes de terre moyennes ou 4 grosses
  • 2 oignons moyens, hachés grossièrement
  • 2 grosses carottes, coupées en morceaux assez épais
  • 3 tasses de bouillon
  • Petite noix de beurre
  • Persil frais
  • 2 feuilles de laurier
  • Branche de thym
  • 1 os d'agneau, le plus gros sera le mieux
  • Sel et poivre

L'os d'agneau est facultatif, mais ajoute beaucoup de saveur. Il ajoute également de la graisse, donc si vous l'utilisez, vous devrez dégraisser le liquide de cuisson avant de servir le ragoût, voir ci-dessous pour plus de détails.

Pour le bouillon, du poulet ou des légumes feront l'affaire, l'agneau est idéal. Si vous utilisez des cubes de bouillon plutôt que du bouillon fait maison, omettez le sel lors de l'assaisonnement, car ils ont déjà tendance à être très salés.

Vous aurez besoin d'une grande cocotte avec un couvercle hermétique. Préchauffer le four à 375ºF (190ºC/Gaz Mark 5).

Donne assez pour 3-4 personnes pour un repas léger. Servir avec des petits pains frais pour éponger le délicieux jus.

Méthode

Faire fondre le beurre dans une poêle à une température assez élevée et faire revenir la viande jusqu'à ce qu'elle soit entièrement dorée, environ 3 à 5 minutes. Transférer dans la cocotte. Faites revenir les oignons dans la même poêle pendant environ une minute ou deux, retirez-les de la cocotte juste avant qu'ils ne commencent à dorer.

Versez la moitié du bouillon dans la poêle, montez le feu au maximum et raclez la poêle pendant que le bouillon bout pour obtenir tous les jus de viande. Verser les deux portions de bouillon sur la viande et les oignons, ajouter les feuilles de laurier, le thym et l'os d'agneau. Assaisonner avec un peu de sel et de poivre. Couvrir et mettre au four pendant environ 45 minutes à une heure.

Pendant ce temps, épluchez les pommes de terre et coupez les pommes de terre de taille moyenne en trois morceaux, les grosses en 4 ou 5 morceaux.

Sortez le ragoût du four. Ajouter les carottes en les mélangeant bien avec la viande, puis disposer les pommes de terre sur le dessus du ragoût. Remettre au four et cuire encore 45 minutes environ – vérifier si c'est fait en testant si les pommes de terre sont bien cuites.

Avant de servir, retirer et jeter l'os, le thym et les feuilles de laurier. Videz le jus de cuisson et laissez reposer quelques minutes. Cela ramènera la graisse vers le haut et vous permettra de l'enlever.

Je le fais en le mettant dans un bol et en posant doucement des doubles feuilles de papier absorbant sur la surface. Ils absorbent très bien la graisse. Cela peut prendre 3 à 4 fois pour tout éliminer, selon la graisse de l'os.

Remettre le liquide dégraissé dans le ragoût, mélanger les pommes de terre au reste du ragoût et incorporer une poignée de persil grossièrement haché. Remettre au four environ 10 minutes.

Notez que la sauce n'est pas épaissie - si vous obtenez un ragoût avec une sauce épaissie, cela peut être très agréable mais ce n'est pas un ragoût irlandais !

Il y a deux façons dont les gens traitent ce délicieux liquide dans leur assiette - certaines personnes y écrasent une partie de la pomme de terre pour l'épaissir, d'autres la laissent jusqu'à la fin et l'épongent ensuite avec du pain.


Ragoût irlandais

Le plat irlandais par excellence, le ragoût irlandais peut provoquer des discussions animées parmi les Irlandais au sujet de ses ingrédients. Ils varient beaucoup d'une recette à l'autre, mais tous sont d'accord pour dire que la viande est toujours de l'agneau (ou du mouton) et qu'il doit y avoir des oignons et des pommes de terre.

Il est également généralement admis que si vous utilisez du bœuf, ajoutez de la Guinness ou, horreur des horreurs, du whisky, c'est autre chose, appelez-le comme vous voulez, mais ne l'appelez pas ragoût irlandais !

Après cela, les choses divergent. La plupart des gens disent que les carottes sont un must (je suis l'un d'entre eux), d'autres ajoutent également un ou plusieurs pois, navet, panais ou céleri. Le vrai puriste insistera sur le fait qu'il doit également contenir de l'orge perlé, mais cela ne serait pas courant de nos jours du moins.

La viande utilisée n'est pas les meilleures coupes d'agneau, mais les moins chères.

C'était la nourriture des gens ordinaires, pauvres et ce sont les seules coupes qu'ils auraient eues. En fait, à l'origine, il s'agissait de mouton, mais il n'y a pas de boucher à ma connaissance qui admette vendre du mouton de nos jours.

Dans tous les cas, ces coupes sont plus savoureuses et le temps de cuisson long et lent signifie que la viande est fondante dans le plat final.

L'image juste au-dessus a été prise de notre dîner de ce soir, et la recette ci-dessous est celle utilisée pour le faire. Et très délicieux c'était aussi!

Ingrédients

  • 1 lb d'épaule d'agneau, coupée en cubes
  • 3 pommes de terre moyennes ou 4 grosses
  • 2 oignons moyens, hachés grossièrement
  • 2 grosses carottes, coupées en morceaux assez épais
  • 3 tasses de bouillon
  • Petite noix de beurre
  • Persil frais
  • 2 feuilles de laurier
  • Branche de thym
  • 1 os d'agneau, le plus gros sera le mieux
  • Sel et poivre

L'os d'agneau est facultatif, mais ajoute beaucoup de saveur. Il ajoute également de la graisse, donc si vous l'utilisez, vous devrez dégraisser le liquide de cuisson avant de servir le ragoût, voir ci-dessous pour plus de détails.

Pour le bouillon, du poulet ou des légumes feront l'affaire, l'agneau est idéal. Si vous utilisez des cubes de bouillon plutôt que du bouillon fait maison, omettez le sel lors de l'assaisonnement, car ils ont déjà tendance à être très salés.

Vous aurez besoin d'une grande cocotte avec un couvercle hermétique. Préchauffer le four à 375ºF (190ºC/Gaz Mark 5).

Donne assez pour 3-4 personnes pour un repas léger. Servir avec des petits pains frais pour éponger le délicieux jus.

Méthode

Faire fondre le beurre dans une poêle à une température assez élevée et faire revenir la viande jusqu'à ce qu'elle soit entièrement dorée, environ 3 à 5 minutes. Transférer dans la cocotte. Faites revenir les oignons dans la même poêle pendant environ une minute ou deux, retirez-les de la cocotte juste avant qu'ils ne commencent à dorer.

Versez la moitié du bouillon dans la poêle, montez le feu au maximum et raclez la poêle pendant que le bouillon bout pour obtenir tous les jus de viande. Verser les deux portions de bouillon sur la viande et les oignons, ajouter les feuilles de laurier, le thym et l'os d'agneau. Assaisonner avec un peu de sel et de poivre. Couvrir et mettre au four pendant environ 45 minutes à une heure.

Pendant ce temps, épluchez les pommes de terre et coupez les pommes de terre de taille moyenne en trois morceaux, les grosses en 4 ou 5 morceaux.

Sortez le ragoût du four. Ajouter les carottes en les mélangeant bien avec la viande, puis disposer les pommes de terre sur le dessus du ragoût. Remettre au four et cuire encore 45 minutes environ – vérifier si c'est fait en testant si les pommes de terre sont bien cuites.

Avant de servir, retirer et jeter l'os, le thym et les feuilles de laurier. Videz le jus de cuisson et laissez reposer quelques minutes. Cela ramènera la graisse vers le haut et vous permettra de l'enlever.

Je le fais en le mettant dans un bol et en posant doucement des doubles feuilles de papier absorbant sur la surface. Ils absorbent très bien la graisse. Cela peut prendre 3 à 4 fois pour tout éliminer, selon la graisse de l'os.

Remettre le liquide dégraissé dans le ragoût, mélanger les pommes de terre au reste du ragoût et incorporer une poignée de persil grossièrement haché. Remettre au four environ 10 minutes.

Notez que la sauce n'est pas épaissie - si vous obtenez un ragoût avec une sauce épaissie, cela peut être très agréable mais ce n'est pas un ragoût irlandais !

Il y a deux façons dont les gens traitent ce délicieux liquide dans leur assiette - certaines personnes y écrasent une partie de la pomme de terre pour l'épaissir, d'autres la laissent jusqu'à la fin et l'épongent ensuite avec du pain.


Ragoût irlandais

Plat irlandais par excellence, le ragoût irlandais peut provoquer de vives discussions parmi les Irlandais au sujet de ses ingrédients. Ils varient beaucoup d'une recette à l'autre, mais tous sont d'accord pour dire que la viande est toujours de l'agneau (ou du mouton) et qu'il doit y avoir des oignons et des pommes de terre.

Il est également généralement admis que si vous utilisez du bœuf, ajoutez de la Guinness ou, horreur des horreurs, du whisky, c'est autre chose, appelez-le comme vous voulez, mais ne l'appelez pas ragoût irlandais !

Après cela, les choses divergent. La plupart des gens disent que les carottes sont un must (je suis l'un d'entre eux), d'autres ajoutent également un ou plusieurs pois, navet, panais ou céleri. Le vrai puriste insistera sur le fait qu'il doit également contenir de l'orge perlé, mais cela ne serait pas courant de nos jours du moins.

La viande utilisée n'est pas les meilleures coupes d'agneau, mais les moins chères.

C'était la nourriture des gens ordinaires, pauvres et ce sont les seules coupes qu'ils auraient eues. En fait, à l'origine, il s'agissait de mouton, mais il n'y a pas de boucher que je connaisse qui admette vendre du mouton de nos jours.

Dans tous les cas, ces coupes sont plus savoureuses et le temps de cuisson long et lent signifie que la viande est fondante dans le plat final.

L'image juste au-dessus a été prise de notre dîner de ce soir, et la recette ci-dessous est celle utilisée pour le faire. Et très délicieux c'était aussi!

Ingrédients

  • 1 lb d'épaule d'agneau, coupée en cubes
  • 3 pommes de terre moyennes ou 4 grosses
  • 2 oignons moyens, hachés grossièrement
  • 2 grosses carottes, coupées en morceaux assez épais
  • 3 tasses de bouillon
  • Petite noix de beurre
  • Persil frais
  • 2 feuilles de laurier
  • Branche de thym
  • 1 os d'agneau, le plus gros sera le mieux
  • Sel et poivre

L'os d'agneau est facultatif, mais ajoute beaucoup de saveur. Il ajoute également de la graisse, donc si vous l'utilisez, vous devrez dégraisser le liquide de cuisson avant de servir le ragoût, voir ci-dessous pour plus de détails.

Pour le bouillon, du poulet ou des légumes feront l'affaire, l'agneau est idéal. Si vous utilisez des cubes de bouillon plutôt que du bouillon fait maison, omettez le sel lors de l'assaisonnement, car ils ont déjà tendance à être très salés.

Vous aurez besoin d'une grande cocotte avec un couvercle hermétique. Préchauffer le four à 375ºF (190ºC/Gaz Mark 5).

Donne assez pour 3-4 personnes pour un repas léger. Servir avec des petits pains frais pour éponger le délicieux jus.

Méthode

Faites fondre le beurre dans une poêle à une température assez élevée et faites frire la viande jusqu'à ce qu'elle soit entièrement dorée, environ 3 à 5 minutes. Transférer dans la cocotte. Faites revenir les oignons dans la même poêle pendant environ une minute ou deux, retirez-les de la cocotte juste avant qu'ils ne commencent à dorer.

Versez la moitié du bouillon dans la poêle, montez le feu au maximum et raclez la poêle pendant que le bouillon bout pour obtenir tous les jus de viande. Verser les deux portions de bouillon sur la viande et les oignons, ajouter les feuilles de laurier, le thym et l'os d'agneau. Assaisonner avec un peu de sel et de poivre. Couvrir et mettre au four pendant environ 45 minutes à une heure.

Pendant ce temps, épluchez les pommes de terre et coupez les pommes de terre de taille moyenne en trois morceaux, les grosses en 4 ou 5 morceaux.

Sortez le ragoût du four. Ajouter les carottes en les mélangeant bien avec la viande, puis disposer les pommes de terre sur le dessus du ragoût. Remettre au four et cuire encore 45 minutes environ – vérifier si c'est fait en testant si les pommes de terre sont bien cuites.

Avant de servir, retirer et jeter l'os, le thym et les feuilles de laurier. Videz le jus de cuisson et laissez reposer quelques minutes. Cela ramènera la graisse vers le haut et vous permettra de l'enlever.

Je le fais en le mettant dans un bol et en posant doucement des doubles feuilles de papier absorbant sur la surface. Ils absorbent très bien la graisse. Cela peut prendre 3 à 4 fois pour tout éliminer, selon la graisse de l'os.

Remettre le liquide dégraissé dans le ragoût, mélanger les pommes de terre au reste du ragoût et incorporer une poignée de persil grossièrement haché. Remettre au four environ 10 minutes.

Notez que la sauce n'est pas épaissie - si vous obtenez un ragoût avec une sauce épaissie, cela peut être très agréable mais ce n'est pas un ragoût irlandais !

Il y a deux façons dont les gens traitent ce délicieux liquide dans leur assiette - certaines personnes y écrasent une partie de la pomme de terre pour l'épaissir, d'autres la laissent jusqu'à la fin et l'épongent ensuite avec du pain.


Ragoût irlandais

Plat irlandais par excellence, le ragoût irlandais peut provoquer de vives discussions parmi les Irlandais au sujet de ses ingrédients. Ils varient beaucoup d'une recette à l'autre, mais tous sont d'accord pour dire que la viande est toujours de l'agneau (ou du mouton) et qu'il doit y avoir des oignons et des pommes de terre.

Il est également généralement admis que si vous utilisez du bœuf, ajoutez de la Guinness ou, horreur des horreurs, du whisky, c'est autre chose, appelez-le comme vous voulez, mais ne l'appelez pas ragoût irlandais !

Après cela, les choses divergent. La plupart des gens disent que les carottes sont un must (je suis l'un d'entre eux), d'autres ajoutent également un ou plusieurs pois, navet, panais ou céleri. Le vrai puriste insistera sur le fait qu'il doit également contenir de l'orge perlé, mais cela ne serait pas courant de nos jours du moins.

La viande utilisée n'est pas les meilleures coupes d'agneau, mais les moins chères.

C'était la nourriture des gens ordinaires, pauvres et ce sont les seules coupes qu'ils auraient eues. En fait, à l'origine, il s'agissait de mouton, mais il n'y a pas de boucher que je connaisse qui admette vendre du mouton de nos jours.

Dans tous les cas, ces coupes sont plus savoureuses et le temps de cuisson long et lent signifie que la viande est fondante dans le plat final.

L'image juste au-dessus a été prise de notre dîner de ce soir, et la recette ci-dessous est celle utilisée pour le faire. Et très délicieux c'était aussi!

Ingrédients

  • 1 lb d'épaule d'agneau, coupée en cubes
  • 3 pommes de terre moyennes ou 4 grosses
  • 2 oignons moyens, hachés grossièrement
  • 2 grosses carottes, coupées en morceaux assez épais
  • 3 tasses de bouillon
  • Petite noix de beurre
  • Persil frais
  • 2 feuilles de laurier
  • Branche de thym
  • 1 os d'agneau, le plus gros sera le mieux
  • Sel et poivre

L'os d'agneau est facultatif, mais ajoute beaucoup de saveur. Il ajoute également de la graisse, donc si vous l'utilisez, vous devrez dégraisser le liquide de cuisson avant de servir le ragoût, voir ci-dessous pour plus de détails.

Pour le bouillon, du poulet ou des légumes feront l'affaire, l'agneau est idéal. Si vous utilisez des cubes de bouillon plutôt que du bouillon fait maison, omettez le sel lors de l'assaisonnement, car ils ont déjà tendance à être très salés.

Vous aurez besoin d'une grande cocotte avec un couvercle hermétique. Préchauffer le four à 375ºF (190ºC/Gaz Mark 5).

Donne assez pour 3-4 personnes pour un repas léger. Servir avec des petits pains frais pour éponger le délicieux jus.

Méthode

Faire fondre le beurre dans une poêle à une température assez élevée et faire revenir la viande jusqu'à ce qu'elle soit entièrement dorée, environ 3 à 5 minutes. Transférer dans la cocotte. Faites revenir les oignons dans la même poêle pendant environ une minute ou deux, retirez-les de la cocotte juste avant qu'ils ne commencent à dorer.

Versez la moitié du bouillon dans la poêle, montez le feu au maximum et raclez la poêle pendant que le bouillon bout pour obtenir tous les jus de viande. Verser les deux portions de bouillon sur la viande et les oignons, ajouter les feuilles de laurier, le thym et l'os d'agneau. Assaisonner avec un peu de sel et de poivre. Couvrir et mettre au four pendant environ 45 minutes à une heure.

Pendant ce temps, épluchez les pommes de terre et coupez les pommes de terre de taille moyenne en trois morceaux, les grosses en 4 ou 5 morceaux.

Sortez le ragoût du four. Ajouter les carottes en les mélangeant bien avec la viande, puis disposer les pommes de terre sur le dessus du ragoût. Remettre au four et cuire encore 45 minutes environ – vérifier si c'est fait en testant si les pommes de terre sont bien cuites.

Avant de servir, retirer et jeter l'os, le thym et les feuilles de laurier. Videz le jus de cuisson et laissez reposer quelques minutes. Cela ramènera la graisse vers le haut et vous permettra de l'enlever.

Je le fais en le mettant dans un bol et en posant doucement des doubles feuilles de papier absorbant sur la surface. Ils absorbent très bien la graisse. Cela peut prendre 3 à 4 fois pour tout éliminer, selon la graisse de l'os.

Remettre le liquide dégraissé dans le ragoût, mélanger les pommes de terre au reste du ragoût et incorporer une poignée de persil grossièrement haché. Remettre au four environ 10 minutes.

Notez que la sauce n'est pas épaissie - si vous obtenez un ragoût avec une sauce épaissie, cela peut être très agréable mais ce n'est pas un ragoût irlandais !

Il y a deux façons dont les gens traitent ce délicieux liquide dans leur assiette - certaines personnes y écrasent une partie de la pomme de terre pour l'épaissir, d'autres la laissent jusqu'à la fin et l'épongent ensuite avec du pain.


Ragoût irlandais

Le plat irlandais par excellence, le ragoût irlandais peut provoquer des discussions animées parmi les Irlandais au sujet de ses ingrédients. Ils varient beaucoup d'une recette à l'autre, mais tous sont d'accord pour dire que la viande est toujours de l'agneau (ou du mouton) et qu'il doit y avoir des oignons et des pommes de terre.

Il est également généralement admis que si vous utilisez du bœuf, ajoutez de la Guinness ou, horreur des horreurs, du whisky, c'est autre chose, appelez-le comme vous voulez, mais ne l'appelez pas ragoût irlandais !

Après, les choses divergent. La plupart des gens disent que les carottes sont un must (je suis l'un d'entre eux), d'autres ajoutent également un ou plusieurs pois, navet, panais ou céleri. Le vrai puriste insistera sur le fait qu'il doit également contenir de l'orge perlé, mais cela ne serait pas courant de nos jours du moins.

La viande utilisée n'est pas les meilleures coupes d'agneau, mais les moins chères.

C'était la nourriture des gens ordinaires, pauvres et ce sont les seules coupes qu'ils auraient eues. En fait, à l'origine, il s'agissait de mouton, mais il n'y a pas de boucher à ma connaissance qui admette vendre du mouton de nos jours.

Dans tous les cas, ces coupes sont plus savoureuses et le temps de cuisson long et lent signifie que la viande est fondante dans le plat final.

L'image juste au-dessus a été prise de notre dîner de ce soir, et la recette ci-dessous est celle utilisée pour le faire. Et très délicieux c'était aussi!

Ingrédients

  • 1 lb d'épaule d'agneau, coupée en cubes
  • 3 pommes de terre moyennes ou 4 grosses
  • 2 oignons moyens, hachés grossièrement
  • 2 grosses carottes, coupées en morceaux assez épais
  • 3 tasses de bouillon
  • Petite noix de beurre
  • Persil frais
  • 2 feuilles de laurier
  • Branche de thym
  • 1 os d'agneau, le plus gros sera le mieux
  • Sel et poivre

L'os d'agneau est facultatif, mais ajoute beaucoup de saveur. Il ajoute également de la graisse, donc si vous l'utilisez, vous devrez dégraisser le liquide de cuisson avant de servir le ragoût, voir ci-dessous pour plus de détails.

Pour le bouillon, du poulet ou des légumes feront l'affaire, l'agneau est idéal. Si vous utilisez des cubes de bouillon plutôt que du bouillon fait maison, omettez le sel lors de l'assaisonnement, car ils ont déjà tendance à être très salés.

Vous aurez besoin d'une grande cocotte avec un couvercle hermétique. Préchauffer le four à 375ºF (190ºC/Gaz Mark 5).

Donne assez pour 3-4 personnes pour un repas léger. Servir avec des petits pains frais pour éponger le délicieux jus.

Méthode

Faites fondre le beurre dans une poêle à une température assez élevée et faites frire la viande jusqu'à ce qu'elle soit entièrement dorée, environ 3 à 5 minutes. Transférer dans la cocotte. Faites revenir les oignons dans la même poêle pendant environ une minute ou deux, retirez-les de la cocotte juste avant qu'ils ne commencent à dorer.

Versez la moitié du bouillon dans la poêle, montez le feu au maximum et raclez la poêle pendant que le bouillon bout pour obtenir tous les jus de viande. Verser les deux portions de bouillon sur la viande et les oignons, ajouter les feuilles de laurier, le thym et l'os d'agneau. Assaisonner avec un peu de sel et de poivre. Couvrir et mettre au four pendant environ 45 minutes à une heure.

Pendant ce temps, épluchez les pommes de terre et coupez les pommes de terre de taille moyenne en trois morceaux, les grosses en 4 ou 5 morceaux.

Sortez le ragoût du four. Ajouter les carottes en les mélangeant bien avec la viande, puis disposer les pommes de terre sur le dessus du ragoût. Remettre au four et cuire encore environ 45 minutes – vérifier si c'est fait en testant si les pommes de terre sont bien cuites.

Avant de servir, retirer et jeter l'os, le thym et les feuilles de laurier. Videz le jus de cuisson et laissez reposer quelques minutes. Cela ramènera la graisse vers le haut et vous permettra de l'enlever.

Je le fais en le mettant dans un bol et en posant doucement des doubles feuilles de papier absorbant sur la surface. Ils absorbent très bien la graisse. Cela peut prendre 3 à 4 fois pour tout éliminer, selon la graisse de l'os.

Remettre le liquide dégraissé dans le ragoût, mélanger les pommes de terre au reste du ragoût et incorporer une poignée de persil grossièrement haché. Remettre au four environ 10 minutes.

Notez que la sauce n'est pas épaissie - si vous obtenez un ragoût avec une sauce épaissie, cela peut être très agréable mais ce n'est pas un ragoût irlandais !

Il y a deux façons dont les gens traitent ce délicieux liquide dans leur assiette - certaines personnes y écrasent une partie de la pomme de terre pour l'épaissir, d'autres la laissent jusqu'à la fin, puis l'épongent avec du pain.


Ragoût irlandais

Le plat irlandais par excellence, le ragoût irlandais peut provoquer des discussions animées parmi les Irlandais au sujet de ses ingrédients. Ils varient beaucoup d'une recette à l'autre, mais tous sont d'accord pour dire que la viande est toujours de l'agneau (ou du mouton) et qu'il doit y avoir des oignons et des pommes de terre.

Il est également généralement admis que si vous utilisez du bœuf, ajoutez de la Guinness ou, horreur des horreurs, du whisky, c'est autre chose, appelez-le comme vous voulez, mais ne l'appelez pas ragoût irlandais !

Après, les choses divergent. La plupart des gens disent que les carottes sont un must (j'en fais partie), d'autres ajoutent également un ou plusieurs pois, navet, panais ou céleri. Le vrai puriste insistera sur le fait qu'il doit également contenir de l'orge perlé, mais cela ne serait pas courant de nos jours du moins.

La viande utilisée n'est pas les meilleures coupes d'agneau, mais les moins chères.

C'était la nourriture des gens ordinaires, pauvres et ce sont les seules coupes qu'ils auraient eues. En fait, à l'origine, il s'agissait de mouton, mais il n'y a pas de boucher à ma connaissance qui admette vendre du mouton de nos jours.

Dans tous les cas, ces coupes sont plus savoureuses et le temps de cuisson long et lent signifie que la viande est fondante dans le plat final.

L'image juste au-dessus a été prise de notre dîner de ce soir, et la recette ci-dessous est celle utilisée pour le faire. Et très délicieux c'était aussi!

Ingrédients

  • 1 lb d'épaule d'agneau, coupée en cubes
  • 3 pommes de terre moyennes ou 4 grosses
  • 2 oignons moyens, hachés grossièrement
  • 2 grosses carottes, coupées en morceaux assez épais
  • 3 tasses de bouillon
  • Petite noix de beurre
  • Persil frais
  • 2 feuilles de laurier
  • Branche de thym
  • 1 lamb bone, the larger the better
  • Sel et poivre

The lamb bone is optional, but does add a lot of flavour. It also adds fat, so if you use it you will need to de-fat the cooking liquid before you serve the stew, see below for details.

For the stock, chicken or vegetable will do, lamb is ideal. If you are using stock cubes rather than home-made stock, leave out the salt when seasoning – they tend to be very high in salt already.

You will need a large casserole dish with a tight fitting lid. Preheat the oven to 375ºF (190ºC/Gas Mark 5).

Makes enough for 3-4 people for a light meal. Serve with fresh bread rolls to mop up the delicious juice.

Méthode

Melt the butter in a pan over a fairly high temperature and fry the meat until it is browned all over, about 3-5 minutes. Transfer to the casserole. Fry the onions on the same pan for about a minute or two, remove them to the casserole just before they start to brown.

Pour half the stock into the pan, turn the heat up as high as it will go and scrape the pan as the stock boils to get all the meat juices. Pour both portions of stock over the meat and onions, add the bay leaves, the thyme and the lamb bone. Season with a little salt and pepper. Cover and put in the oven for about 45 minutes to one hour.

Meanwhile, peel the potatoes and cut medium sized potatoes into three pieces, large ones into 4 or 5 pieces.

Remove the stew from the oven. Add the carrots, mixing them in well with the meat, then lay the potatoes over the top of the stew. Return to the oven and cook for another 45 minutes or so – check whether it is done by testing if the potatoes are cooked through.

Before serving, remove and discard the bone, the thyme and the bay leaves. Pour off the cooking liquid and leave to stand for a few minutes. This will bring the fat to the top and allow you to remove it.

I do this by putting it in a bowl and laying double sheets of kitchen paper gently on the surface. They soak up the fat very well. It may take 3-4 goes to get it all away, depending on how fatty the bone was.

Return the defatted liquid to the stew, mix the potatoes into the rest of the stew and stir in a handful of roughly chopped parsley. Return to the oven for about 10 minutes.

Note that the sauce is not thickened – if you get a stew with a thickened sauce, it may be very nice but it’s not Irish Stew!

There are two ways people deal with this delicious liquid on their dinner plate – some people mash some of the potato into it to thicken it, others leave it till the end and then mop it up with some bread.


Irish Stew

The quintessential Irish dish, Irish stew can provoke heated discussion among people in Ireland about its ingredients. They do vary a lot from recipe to recipe, but all are agreed that the meat is always lamb (or mutton) and there must be onions and potatoes.

There is also general agreement that if you use beef, add Guinness or, horror of horrors, whiskey, it is something else – call it what you will, but don’t call it Irish stew!

After that things diverge. Most people say that carrots are a must (I am one of them), others also add one or more of peas, turnip, parsnip or celery. The real purist will insist it must also contain pearl barley, but this would not be common nowadays at least.

The meat used is not the best cuts of lamb, but the cheaper ones.

This was the food of the ordinary, poor, people and those are the only cuts they would have had available. In fact originally it would have been mutton, but there is no butcher I know who will admit to selling mutton these days.

In any case these cuts are more flavourful, and the long, slow cooking time means that the meat is meltingly tender in the final dish.

The image just above was taken of our dinner this evening, and the recipe below is the one used to make it. And very delicious it was too!

Ingrédients

  • 1 lb lamb shoulder, cut into cubes
  • 3 medium or 4 large potatoes
  • 2 medium onions, roughly chopped
  • 2 large carrots, cut into quite thick pieces
  • 3 cups stock
  • Small knob of butter
  • Persil frais
  • 2 Bay leaves
  • Sprig of Thyme
  • 1 lamb bone, the larger the better
  • Sel et poivre

The lamb bone is optional, but does add a lot of flavour. It also adds fat, so if you use it you will need to de-fat the cooking liquid before you serve the stew, see below for details.

For the stock, chicken or vegetable will do, lamb is ideal. If you are using stock cubes rather than home-made stock, leave out the salt when seasoning – they tend to be very high in salt already.

You will need a large casserole dish with a tight fitting lid. Preheat the oven to 375ºF (190ºC/Gas Mark 5).

Makes enough for 3-4 people for a light meal. Serve with fresh bread rolls to mop up the delicious juice.

Méthode

Melt the butter in a pan over a fairly high temperature and fry the meat until it is browned all over, about 3-5 minutes. Transfer to the casserole. Fry the onions on the same pan for about a minute or two, remove them to the casserole just before they start to brown.

Pour half the stock into the pan, turn the heat up as high as it will go and scrape the pan as the stock boils to get all the meat juices. Pour both portions of stock over the meat and onions, add the bay leaves, the thyme and the lamb bone. Season with a little salt and pepper. Cover and put in the oven for about 45 minutes to one hour.

Meanwhile, peel the potatoes and cut medium sized potatoes into three pieces, large ones into 4 or 5 pieces.

Remove the stew from the oven. Add the carrots, mixing them in well with the meat, then lay the potatoes over the top of the stew. Return to the oven and cook for another 45 minutes or so – check whether it is done by testing if the potatoes are cooked through.

Before serving, remove and discard the bone, the thyme and the bay leaves. Pour off the cooking liquid and leave to stand for a few minutes. This will bring the fat to the top and allow you to remove it.

I do this by putting it in a bowl and laying double sheets of kitchen paper gently on the surface. They soak up the fat very well. It may take 3-4 goes to get it all away, depending on how fatty the bone was.

Return the defatted liquid to the stew, mix the potatoes into the rest of the stew and stir in a handful of roughly chopped parsley. Return to the oven for about 10 minutes.

Note that the sauce is not thickened – if you get a stew with a thickened sauce, it may be very nice but it’s not Irish Stew!

There are two ways people deal with this delicious liquid on their dinner plate – some people mash some of the potato into it to thicken it, others leave it till the end and then mop it up with some bread.


Irish Stew

The quintessential Irish dish, Irish stew can provoke heated discussion among people in Ireland about its ingredients. They do vary a lot from recipe to recipe, but all are agreed that the meat is always lamb (or mutton) and there must be onions and potatoes.

There is also general agreement that if you use beef, add Guinness or, horror of horrors, whiskey, it is something else – call it what you will, but don’t call it Irish stew!

After that things diverge. Most people say that carrots are a must (I am one of them), others also add one or more of peas, turnip, parsnip or celery. The real purist will insist it must also contain pearl barley, but this would not be common nowadays at least.

The meat used is not the best cuts of lamb, but the cheaper ones.

This was the food of the ordinary, poor, people and those are the only cuts they would have had available. In fact originally it would have been mutton, but there is no butcher I know who will admit to selling mutton these days.

In any case these cuts are more flavourful, and the long, slow cooking time means that the meat is meltingly tender in the final dish.

The image just above was taken of our dinner this evening, and the recipe below is the one used to make it. And very delicious it was too!

Ingrédients

  • 1 lb lamb shoulder, cut into cubes
  • 3 medium or 4 large potatoes
  • 2 medium onions, roughly chopped
  • 2 large carrots, cut into quite thick pieces
  • 3 cups stock
  • Small knob of butter
  • Persil frais
  • 2 Bay leaves
  • Sprig of Thyme
  • 1 lamb bone, the larger the better
  • Sel et poivre

The lamb bone is optional, but does add a lot of flavour. It also adds fat, so if you use it you will need to de-fat the cooking liquid before you serve the stew, see below for details.

For the stock, chicken or vegetable will do, lamb is ideal. If you are using stock cubes rather than home-made stock, leave out the salt when seasoning – they tend to be very high in salt already.

You will need a large casserole dish with a tight fitting lid. Preheat the oven to 375ºF (190ºC/Gas Mark 5).

Makes enough for 3-4 people for a light meal. Serve with fresh bread rolls to mop up the delicious juice.

Méthode

Melt the butter in a pan over a fairly high temperature and fry the meat until it is browned all over, about 3-5 minutes. Transfer to the casserole. Fry the onions on the same pan for about a minute or two, remove them to the casserole just before they start to brown.

Pour half the stock into the pan, turn the heat up as high as it will go and scrape the pan as the stock boils to get all the meat juices. Pour both portions of stock over the meat and onions, add the bay leaves, the thyme and the lamb bone. Season with a little salt and pepper. Cover and put in the oven for about 45 minutes to one hour.

Meanwhile, peel the potatoes and cut medium sized potatoes into three pieces, large ones into 4 or 5 pieces.

Remove the stew from the oven. Add the carrots, mixing them in well with the meat, then lay the potatoes over the top of the stew. Return to the oven and cook for another 45 minutes or so – check whether it is done by testing if the potatoes are cooked through.

Before serving, remove and discard the bone, the thyme and the bay leaves. Pour off the cooking liquid and leave to stand for a few minutes. This will bring the fat to the top and allow you to remove it.

I do this by putting it in a bowl and laying double sheets of kitchen paper gently on the surface. They soak up the fat very well. It may take 3-4 goes to get it all away, depending on how fatty the bone was.

Return the defatted liquid to the stew, mix the potatoes into the rest of the stew and stir in a handful of roughly chopped parsley. Return to the oven for about 10 minutes.

Note that the sauce is not thickened – if you get a stew with a thickened sauce, it may be very nice but it’s not Irish Stew!

There are two ways people deal with this delicious liquid on their dinner plate – some people mash some of the potato into it to thicken it, others leave it till the end and then mop it up with some bread.


Voir la vidéo: Eddan Ni Official Video Amrit Maan Ft Bohemia. Himanshi khurana Latest Punjabi Songs 2020 (Décembre 2021).